Monday, 10 December 2018

C CULTURE

Saturday, 26 May 2018 12:11

Une semaine de l’intégration africaine au Togo axée sur la corruption

Le stand du Togo dans le cadre de la semaine de l'intégration Le stand du Togo dans le cadre de la semaine de l'intégration

Une rencontre réunissant la communauté africaine au Togo a lieu ce vendredi 25 mai 2018 à Lomé dans le cadre de la 3ème semaine de l’intégration africaine. « Non à la corruption, je développe mon pays », c’est le thème central de cette  journée organisée par le  ministère des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine.

Selon la directrice de l’intégration africaine au ministère des Affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration africaine, Mme Kouméalo Anatey, la corruption constitue l’un des fléaux majeurs qui sapent les performances socio-économiques et le développement des pays africains sans exception. « Se définissant comme l’abus d’un pouvoir reçu à des fins privées destinés à influencer directement ou indirectement les actes de l’une des parties en présence. Elle se manifeste sous diverses formes : les pots de vin, la fraude et l’extorsion, le népotisme, le favoritisme, le blanchissement d’argent et autres », a expliqué la directrice de l’intégration africaine.

Parlant la rencontre du jour, la directrice de l’intégration africaine a fait savoir que ce cadre est approprié à des échanges et des partages sur la vision commune d’une Afrique unie, forte et prospère. « C’est aussi l’occasion de rechercher la cohésion entre toutes les communautés africaines vivants au Togo afin de renforcer la solidarité entre nos peuples dans la paix, la sécurité et la concorde », a-t-elle déclaré.

Il faut noter aussi que le phénomène de la corruption découle de causes multiples et variées, notamment la pauvreté des populations, l’absence de sanctions contre les agents coupables d’actes indélicats, l’amour du gain facile, l’absence d’éthique et de déontologie professionnelle.

Mais la corruption n’est pas le seul problème… De son côté, le Secrétaire général d’Africa Diaspora Forum (ADF), M. Patrick Johndoh, a affirmé lors de cette journée que l’intégration africaine n’est qu’une fiction. « L’intégration au Togo n’est pas une réalité, ce n’est que bureaucratique. Nous essayons avec ADF de transformer cela pour tous les africains, parce qu’ils ont signé des accords mais sur le terrain rien ne se fait. C’est pour cela que ADF est né pour unir les communautés étrangères africaines avec la population togolaise », a-t-il souligné.

 

Amiel Abikou

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook