Saturday, 24 August 2019

C CULTURE

Sunday, 23 June 2019 12:42

10 élèves du lycée français ressuscitent les « Forces Vives » de Paul AHYI

Deux élèves du Lycée français, Marie SARR très souriante Deux élèves du Lycée français, Marie SARR très souriante

Dix élèves du Lycée français de Lomé, option « Patrimoines »,  ont interrogé les « Forces Vives » de Paul AHYI pour bien comprendre le message caché derrière cette belle œuvre de l’artiste togolais, érigé dans la cour du Centre National d’Etudes et de traitement informatique (CENETI), quartier administratif.  Les résultats de leurs travaux ont permis d’accoucher un tableau expliquant l’œuvre de l’artiste en éwé, français et anglais. Le chef-d’œuvre a été inauguré ce samedi 22 juin 2019 à Lomé, en présence du corps enseignants, des élèves, diplomates, autorités du pays et la femme de l’artiste, Charlotte AHYI.

Tout est parti de l’exploitation d’une brochure conçue par la Délégation de l'Union européenne en collaboration avec les autorités togolaises, dans laquelle sont localisées, sur un plan de la capitale, les principales œuvres de Paul AHYI, sculpteur et architecte togolais.  En s’appuyant sur le livret, les enseignants du Lycée français de Lomé ont eu l’idée de faire suivre un parcours aux élèves de 3ème, dans Lomé, pour observer les œuvres de l’artiste. Au cours de la préparation de la sortie, les professeurs ont réalisé « qu’aucun panneau explicatif n’était implanté devant les sculptures ».  C’est d’ailleurs, ce qui va les amener à monter un projet pour l’Enseignement d’Exploration « Patrimoines » : réaliser des panneaux décrivant et expliquant une série de sculptures de Paul AHYI.

         L'assistance avec au milieu Charlotte AHYI (Cheveux blancs)

D’un point de vue pédagogique, explique Amandine FAU, enseignante d’histoire-géographie au Lycée français de Lomé, le projet a permis aux élèves : « d’éduquer leur regard afin d’apprendre à observer, à décrire et à analyser des œuvres d’art ; de créer des liens avec le patrimoine artistique local enfin, de les sensibiliser à la fragilité du patrimoine et à la responsabilité de tous quant à sa sauvegarde ». Il a également, poursuit-elle, permis de « faire connaître, donc de valoriser l’œuvre de Paul AHYI, et d’une manière plus globale le patrimoine culturel et artistique togolais ».

Un projet qui permet aux élèves d’aller au-delà de l’aspect esthétique d’une œuvre d’art

Marie SARR, porte-parole des élèves du lycée français, fait savoir qu’ils ont été passionnés par les œuvres de Paul AHYI. « C’est si magnifiques (les œuvres) », a-t-elle exprimé avant de commenter un tout petit peu les « Forces Vives » : « Cette œuvre pour moi, montre l’avenir du Togo. Comme on peut le voir les têtes regardent l’horizon, c’est de nous amener à penser à l’avenir ».  Ainsi, le projet a suscité beaucoup de chose en elle. « Ce projet m’a appris à analyser des œuvres, à voir au-delà de l’aspect esthétique mais aussi de voir la signification des œuvres. Maintenant quand je verrai une œuvre que ce soit de Paul AHYI ou d’un autre artiste, je penserai à voir les lignes de forces, à analyser et à essayer de voir ce que l’artiste a voulu dire », a confié Marie.

 

           Levée du voile sur le tableau descriptif

« Première œuvre réalisée in situ, Forces Vives, imposante et massive, représente trois personnages aux formes géométriques. Les deux mains tendues vers le ciel ajoutent à l’œuvre un mouvement ascendant. A travers cette statue, Paul AHYI symbolise ainsi la famille, l’espoir, l’union et la force du peuple togolais dans l’édification de bases solides pour l’avenir ». Ce texte en français qu’on peut lire sur le panneau a été rédigé par les élèves de l’option « Patrimoines » du Lycée français grâce à un travail d’observation, de recherche et d’échanges avec des spécialistes en Histoire de l’art.  Les organisateurs ont également voulu donner à ce projet une dimension endogène grâce au texte en Ewe traduit par l’Académie Ewé, ainsi qu’une dimension internationale, avec la traduction en anglais.

Une belle démonstration du lycée français à imiter

Selon le ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs, l’exécution de ce projet est l’illustration et surtout la matérialisation de l’insertion de la notion de patrimoine culturel dans les programmes d’enseignement dans les lycées et collèges. « Il s’agit d’une belle démonstration que nous donne le Lycée français de Lomé. Le « patrimoine », étymologiquement, c’est ce que l’on hérite du père. A l’échelle de l’humanité, le patrimoine artistique et culturel représente un immense ensemble d’œuvres, de traditions, de sites historiques… hérités et conservés pour être transmis aux générations futures. Ils sont notre mémoire collective et le témoignage de notre civilisation », souligne le ministre dans son discours lu à la rencontre par Mme Lucie TIDJOUGOUNA, Directrice du patrimoine.

LIRE : Paul Ahyi, une référence pour le jeune plasticien Kokou Ekouagou

A cet effet, propose le ministre, « il faut éveiller les enfants à l’histoire de l’art et au patrimoine culturel de la préhistoire à nos jours avec des dossiers de fond consacrés à la peinture, à l’architecture, aux grandes inventions, et des rubriques d’actualité, visites de musées, d’ateliers et présentation d’exposition ».

Faut-il le souligner, la pose du panneau explicatif devant cette statue monumentale de Paul Ahyi a été une initiative et une réalisation conjointe du Lycée français de Lomé, de la Commission nationale de la Francophonie (CNF) du Togo et de l’Université Senghor à Alexandrie en Egypte dans le but d’immortaliser davantage ce génie tout en lui rendant hommage.

 

       Le monument, Forces Vives

« Forces Vives », monument, de 6 mètres de haut réalisé en 1989 avec comme matériaux du sable, du gravier, du fer, du ciment blanc, des émaux et de la peinture acrylique a été restauré en 2016 par Ayaba Emmanuel Massassi et son équipe grâce à un financement du Fonds d’aide à la Culture togolaise, FAC. Le travail des élèves du lycée français permet désormais à tout citoyen de comprendre facilement ce que véhicule l’artiste comme message. Ils viennent ainsi de ‘’ressusciter’’  les « Forces Vives » de Paul AHYI.

Atha Assan

Last modified on Sunday, 23 June 2019 13:41

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook