Thursday, 23 November 2017

A ART & CULTURE

Thursday, 12 October 2017 18:34

Ake O’lokan : l’homme qui met la paille au service de l’art

Certains l’utilisent pour faire le toit, d’autres pour le fourrage des animaux, mais pour l’artiste togolais Ake O’lokan  la paille est un outil qu’on peut facilement mettre au service de l’art. L’artiste l’a démontré récemment, à travers une exposition à l’Institut français du Togo.

 

Par cette exposition dénommée « sanctuaire », l’artiste veut véhiculer des messages de paix, du bien-être et de prise de conscience. « C’est  un défi pour nous aujourd’hui de s’approprier de nos valeurs. Quand tu demandes à un jeune africain devant un mouton de te dire ce que sait,  il peut te dire que c’est un bœuf. Comment vous voulez qu’on soit fier de qui on est, si on ne sait pas d’où nous venons », s’est interrogé Ake O’lokan.

Pour l’artiste, c’est pour palier à cette situation  qu’il met en valeur la paille, pour représenter les réalités africaines. « On a plus envie de voir des tableaux étrangers dans nos hôtels.   Le vernissage, les conférences, les expositions sont le seul endroit où la paix règne », a expliqué l’artiste.

Selon l’ambassadeur français, Marc Vizi, l’exposition de Ake à l’Institut Français est une réussite. « On s’est vraiment réjouis d’accueillir Ake O’lokan ici  à l’institut français. La vocation de l’institut français est de promouvoir la culture française mais aussi de promouvoir les talents locaux. Ake, c’est plus que du talent, c’est de l’explosion. Il a réalisé un travail formidable puisqu’ en deux mois, il a réussi à présenter une trentaine d’œuvres qui ont toute une signification profonde. 

Parmi les œuvres présentées par l’artiste, l’on pouvait admirer des animaux comme l’éléphant, l’hippopotame, la vache, le crocodile, la tortue, le serpent et d’autres objets, tous façonnés à l’aide de paille. A ces œuvres, s’ajoute l’œuvre phare qui a retirée l’attention de plus d’un. L’œuvre qui a émerveillé beaucoup ainsi que l’Ambassadeur de France est la pirogue d’Ake O’lokan.  Une pirogue où le personnage a l’air à la fois plein d’espoir et inquiet.

 Selon Ake O’lokan, le but visé par cette pirogue forgée avec la paille est de décourager la jeunesse africaine de l’immigration. « Tous pour un lendemain meilleur, l’immigration interdite. On a des champs, des pas de danses, des contes et légendes. Lorsque vous ne pouvez pas aller à la montagne, permettez à la montagne de venir vers vous », a conseillé Ake O’lokan.

Pour les voisins de l’artiste, utiliser les pailles pour représenter les espèces animales, végétales et les faits sociaux constitue un don pour l’artiste. « Quand vous le voyez dans la rue, vous allez croire que c’est un psychopathe, je le qualifie parfois de philosophe. Il sait ce qu’il fait. Il ne se donne pas de repos, je l’appelle souvent Socrate », a confié un voisin de Ake.

Griot, gardien des temples, artiste chanteur, Ake O’lokan façonne à base de paille, tout objet et créature. Les sculptures de Ake évoquent des œuvres antiques mais aussi de personnages contemporains. Les œuvres de Ake O’lokan alertent et dénoncent les événements tragiques de l’histoire passée ou actuelle. Dépositaire d’un savoir spirituel et scientifique, mais aussi chercheur et explorateur des matières, cet artiste hors du commun, est marqué par deux évènements qui ont ponctué sa vie. Primo,  son apprentissage au couvent avec son grand-père paternel où il apprendra à créer les fétiches et où il développera l’amour de la terre fondatrice.  Secondo, ses quatre années d’étude au conservatoire d’Abidjan où il approfondira ses techniques et connaissances en arts appliqués et en musique.

 

Atha Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook