Monday, 25 May 2020
Tuesday, 04 February 2020 15:16

Yark Damehame met en garde : « La loi de la République ne fait pas de détails »

Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la protection civile Yark Damehame, ministre de la sécurité et de la protection civile

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Gal. Yark Damehame rassure les citoyens quant aux dispositions prises par le gouvernement pour la bonne tenue de l’élection présidentielle du 22 février prochain. Au même moment, le ministre met en garde tout individu ou groupe d’individus qui tenterait une trouble.

Selon Yark Damehame, toutes les  mesures sont prises pour traquer les personnes qui oseraient une tentative de déstabilisation des institutions de la République. « Je voulais rassurer les concitoyens que le gouvernement a tout mis en place pour que ces élections se passent dans le calme. S’il y a des gens qui ont encore cette velléité, je leur demande de rester sages parce que la loi de la République ne fait pas de détails. Vous allez à l’encontre, elle vous frappe de la manière qu’il faut et surtout en cette période électorale. Ce n’est pas bon de se retrouver derrière les murs pour une bêtise qu’on pourrait éviter », a prévenu le ministre de la sécurité et de la protection civile.

En outre, le Général fait savoir qu’en démocratie on ne force pas quelqu’un de participer à une élection. « En démocratie vous n’allez pas forcer quelqu’un à aller aux élections. Certains ont décidé de ne pas aller aux élections, ils ont leurs raisons ; il y a d’autres qui ont décidé d’y aller eux aussi ont les leurs. Chacun doit respecter l’opinion de l’autre. Si vous avez décidé de ne pas participer aux élections, rester chez vous et laisser ceux qui ont manifesté un intérêt d’aller jusqu’au bout. Il n’est pas sage d’oser empêcher », conseille le ministre de la sécurité et de la protection civile.

L’essentiel, souligne Yark Damehame, est que le Togo a besoin de la paix et de la cohésion nationale. « Après les élections, nous allons nous retrouver entre nous Togolais, celui qui boycotte et celui qui participe. Nous allons nous retrouver tous pour continuer la marche », a-t-il indiqué.

Le ministre de la sécurité et de la protection civile intervenait lors de la présentation  des dix milles gendarmes et policiers mobilisés  et la missions à eux assignées pour assurer la sécurité du processus électoral.

Atha ASSAN

Last modified on Tuesday, 04 February 2020 15:17

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook