Tuesday, 12 December 2017
Wednesday, 06 December 2017 20:57

Violences politiques au Togo : Les victimes seront enfin indemnisées

Dans le cadre de la mise en œuvre de son  programme de réparation, le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) démarre  en ce mois de Décembre la phase des indemnisations proprement dites. Cette phase qui se déroule précisément du 12 au 29 Décembre 2017, est lancée ce mercredi 6 Décembre à Lomé,  au cours d’une conférence de presse.

La dite étape est consacrée aux victimes vulnérables qui sont au nombre de 137 sur toute l’étendue du territoire. Ce sont les victimes portant encore des séquelles physiques ou psychologiques graves et nécessitant des soins.

Il s’agira, en effet, dans un premier temps, d’une prise en charge psycho-médicale des victimes. Elle sera effectuée par  l’ONG AIMES-Afrique. Selon l’organisation, «  une vingtaine de médecins de différentes spécialités (Psychologie, Chirurgie, Ophtalmologie, Stomatologie, Médecine, ORL, Neurologie, Urologie, Gynécologie) sont mobilisés en vue de permettre aux victimes vulnérables ayant des séquelles dans leur corps de retrouver leur santé ou d’être soulagées des maux dont elles souffrent ». Des dispositions sont prises avec le Ministère de la Santé afin de faciliter l’accès aux CHU Sylvanus Olympio et Campus, au CHR Lomé-Commune et à l’hôpital de Bè pour les victimes qui nécessiteront des analyses et/ou traitements plus poussées. En cas de besoin, des cliniques privées identifiées par AIMES-Afrique seront également mises à contribution.

Outre la prise en charge médicale, chaque victime recevra une indemnité telle qu’elle a été fixée par la CVJR à la suite des études et des expertises qu’elle avait réalisées. C’est sous le contrôle des huissiers commis par le HCRRUN que les victimes se verront remis des chèques qu’ils pourront toucher aux guichets de l’Union Togolaise de Banque (UTB) sur toute l’étendue du territoire nationale.

La réparation que le HCRRUN va opérer sera « efficace » et « se fera dans la transparence et la solidarité », rassure Mme Awa Nana Daboya.

Les Autorités administratives, traditionnelles, religieuses et locales  sont mises à contribution, en vue du convoiement des victimes à Lomé pour leur prise en charge psycho-médicale ainsi que leur indemnisation.

Dans le but de faciliter leur identification, les victimes sont priées de se munir d’une pièce d’identité (un passeport,  une carte nationale d’identité ;  une carte d’électeur ;  un permis de conduire ; Ou tout autre document portant une photo d’identité).

 

HD

Last modified on Wednesday, 06 December 2017 20:57

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook