Monday, 22 October 2018

A AFRIQUE

Monday, 30 July 2018 21:02

La Cedeao et la Ceeac s’engagent à anéantir l’insécurité

Photo de famille des Chefs d'Etat (Cedeao et Ceeac Photo de famille des Chefs d'Etat (Cedeao et Ceeac Photo crédit : Republicoftogo

De nombreux engagements sont pris par les Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et Celle des Etats de l’Afrique centrale (CEAAC) ce 30 juillet à Lomé, pour venir à bout de l’insécurité grandissante dans les deux régions.

Selon le communiqué final (la déclaration de Lomé) qui a sanctionné la rencontre de ce lundi, lu par Robert Dussey, ministre Togolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine,  les Chefs d’Etats de la Cedeao et de la Ceaac mutualisent leur énergie pour mettre l’insécurité hors des deux espaces régionaux. « Ils instruisent le Président de la commission de la Cedeao et le Secrétaire général de la Ceaac, à initier dans le meilleur délai les négociations  entre les Etats des deux régions en vue de conclure et de mettre en œuvre des procédures d’entraide et de coopération judiciaire avant la fin de l’année 2018 », fait savoir le ministre Togolais.

Aussi, informe Robert Dussey, les Présidents des pays de la Cedeao et de la Ceaac sont « fortement » préoccupés par la multiplication et l’étendue des conflits violents entre éleveurs et agriculteurs liés notamment aux effets négatifs du changement climatique. « les Chefs d’Etat et de gouvernement instruisent les ministres en charge de l’agriculture, de l’élevage et de la sécurité des deux régions à engager des consultations régulières avec la participation des organisations des agriculteurs et d’éleveurs dans le but d’identifier les mesures pour prévenir et gérer pacifiquement ces conflits », retient-on dans le communiqué.

Par ailleurs, poursuit le ministre Togolais, au titre de la prévention de la lutte contre le terrorisme et l’extrémiste violent, le Chefs d’Etat et de gouvernement « condamnent avec la plus grande fermeté » les attaques perpétrées par les groupes terroristes contre les populations civiles, les forces de défenses et de sécurités, et les forces régionales et internationales. « Ils condamnent également avec force les actions et les trafics illicites en tout genre des groupes terroristes et des bandes de mercenaires opérant dans le sahel à partir d’un pays voisin de certains Etats membres de la Ceaac et de la Cedeao », rapporte Robert Dussey.

Pour y parvenir, conclut le ministre,  « ils demandent aux Conseils de Sécurité des Nations Unies de placer la force de sécurité du G5 Sahel sous le chapitre 7 de la Charte des Nations Unies en vue de lui assurer un financement pérenne et multilatéral ».

Les chefs d’Etats s’engagent également à adopter lors de leur prochain sommet un cadre régional portant convergence des principes constitutionnels au sein de la Cedeao et de la Ceaac.

Atha Assan

Last modified on Monday, 30 July 2018 21:36

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook