Thursday, 19 September 2019

A AFRIQUE

Wednesday, 28 August 2019 14:11

Cameroun : 7 soldats accusés d'avoir tué 2 femmes et 2 enfants, une petite fille et un bébé

Photo crédit : BBC Photo crédit : BBC

L’affaire a été racontée dans un documentaire datant de septembre 2018 de la cellule d’investigation Africa Eye de la BBC, intitulé « Anatomy of a Killing » (Anatomie d’un meurtre). Il s’agit d’une tuerie de monstre organisée par 7 soldats camerounais sur 2 femmes et 2 enfants, une petite fille et un bébé. Un procès s’est ouvert finalement ce mardi 27 août  au tribunal de Yaoundé à cet effet.

Le drame s’est produit dans le village de Zelevet (Extrême Nord du Cameroun). En effet, l'affaire remonte en juillet 2018 avec une vidéo qui circulait sur les réseaux sociaux dans laquelle apparaissaient des hommes en treillis emmener les victimes, leur bander les yeux et leur tirer dessus à de nombreuses reprises.

Les autorités camerounaises, dès le début, ont réfuté l'implication des soldats camerounais dans cette tuerie. Un travail d’Amnesty International a permis de rassembler de nombreuses preuves qui ont permis de localiser les faits avec précision, notamment l’endroit et la date. C’était entre fin mars et début avril 2015.  Une action qui a obligé le gouvernement à annoncer l'arrestation de sept personnes. Il s’agit de « sept militaires, dont un lieutenant » qui sont donc jugées à partir de ce mardi 27 août.

Selon Samira Daoud, directrice régional adjointe d'Amnesty International pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique Centrale, C’est un pas très positif dans le sens de la justice. « Le fait que des militaires, accusés d’actes que nous avions dénoncés déjà depuis plusieurs années, soient traduits devant les tribunaux et répondent de leurs actes. Nous attendons, évidemment, que ce procès soit un procès équitable, que justice soit rendue pour les victimes, qu’il y ait des réparations pour leurs proches », a-t-il dit au micro de nos confrères de RFI.

Les forces de sécurité, en Afrique, jouent un grand rôle dans la défense des populations qui sont menacées l’insécurité sous toutes ses formes. Toutefois, il y a des éléments parmi elles qui procèdent à des actes d’une grande brutalité et qui sous le coup tombent de la loi.

 

Last modified on Wednesday, 28 August 2019 15:58

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook