Thursday, 06 August 2020

A AFRIQUE

Tuesday, 28 April 2020 09:40

Uemoa : le Covid-19 au centre d’un sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement

Visioconférence UEMOA Visioconférence UEMOA

Les chefs d’Etats et du gouvernement de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine ont tenu ce 27 avril une session, en vidéoconférence. La pandémie du covid-19 à l’épicentre des échanges.

« La rapidité dans laquelle se propage le coronavirus et les risques qu’elle comporte aux plans humain, économique et financier », sont les préoccupations qui ont justifié la tenue de cette session extraordinaire de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (Uemoa).

Ce lundi 27 avril, les chefs d’Etat et du gouvernement de l’Union ont tenu une vidéoconférence. Motif : évaluer la situation sanitaire liée à la pandémie Covid-19 puis harmoniser les forces pour une lutte efficace.

Plusieurs chefs d’Etat ont pris part à ce sommet extraordinaire notamment, le Président béninois, Patrice Talon, le burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré, l’ivoirien, Alassane Ouattara, par ailleurs Président en exercice de l’Institution, le bissau-guinéen, Umaro Sissoco Embalo, le malien, Ibrahim Boubacar Keita, le nigérien, Mahamadou Issoufou, le sénégalais, Macky Sall, et Faure Essozimna Gnassingbé, Président de la République du Togo.

Ajouter à eux d’autres acteurs clés de l’Uemoa dont le président du Conseil des Ministres Statutaire de l’UEMOA, Sani Yaya, Ministre de l'Economie et des Finances de la République Togolaise et son staff.

Le plan de riposte, la promptitude et sacrifice du corps médical et volontaires salués

Les chefs d’Etat présents ont salué les réactions rapides et les efforts des uns et des autres dans la gestion de cette crise sanitaire. Ils se sont, ensuite, félicités de la mise en œuvre progressive du plan de riposte qui a pour but de stopper la propagation du virus.

La conférence des Présidents a rendu un hommage particulier aux professionnels de la santé pour « les efforts inlassables qu’ils déploient pour sauver des vies ». « Elle remercie toutes les bonnes volontés qui se mobilisent pour atténuer les souffrances des malades et porter assistance à ceux qui en ont besoin », a-t-elle fait part.

La session officiée par Allasan Ouattara a béatifié le Conseil des Ministres et les Institutions de l’Union pour ses décisions et mesures prises à l’issue de la session extraordinaire du Conseil tenue le 20 mars 2020, pour contribuer au financement des plans de riposte nationaux.

Il faut noter qu’à cette réunion du conseil, le 20 mars dernier, l’octroi de prêts concessionnels au profit des Etats, à hauteur de 120 milliards, par l’affectation, par la BCEAO et la Commission de l’UEMOA, de 40 milliards au Fonds de bonification de la BOAD et la couverture par la BCEAO des besoins de liquidité exprimés par les banques, sont les mesures qui ont été prises.

Inquiétude sur la dégradation économie

Les conférenciers ont fait part de leurs craintes lors de cette session. En effet, comme les autres pays touchés par la crise sanitaire, les économies des Etats membres de L’Uemoa seront affectées. Cela dit qu’en 2020, la situation macroéconomique de l’Union connaîtrait « une dégradation sensible avec notamment un taux de croissance moyen qui ressortirait à 2,7%, soit une réduction de près de quatre points de pourcentage par rapport à la prévision initiale de 6,6% ».

Face à cette situation, les chefs d’Etat et de Gouvernement ont encouragé les Etats membres à mettre « rapidement » en œuvre les « mesures de stabilisation puis de relance des économies ». La Conférence n’a pas manqué de jauger les ressources financières nécessaires aux Etats pour faire face aux besoins en équipements sanitaires. Et aussi, d’assurer une mise en œuvre effective des mesures sociales et relancer l’activité économique.

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook