Monday, 21 May 2018

D DEVELOPPEMENT

Tuesday, 08 May 2018 17:02

PIDU, le nouveau projet qui va succéder au PURISE

Les participants Les participants

« Projet d’infrastructures et de Développement Urbain (PIDU) »,  c’est le nom du nouveau projet qui va prendre la suite du « Projet d’Urgence de Réhabilitation des Infrastructures et des Services Electriques (PURISE)». Une rencontre d’évaluations des rapports du Cadre de Politique de Réinstallation (CPR) et des Plans d’Action de Réinstallation (PAR) des travaux prioritaires de Lomé, Kara, et Dapaong dans le cadre du PIDU est organisée ce mardi 08 mai 2018, à Lomé, par le Ministère de l’urbanisme de l’habitat et du cadre de vie.

Cette séance de validation, d’une durée de deux jours, regroupe une cinquantaine de participants issus de l’administration publique, centrale et locale, des acteurs de développement locaux, de la société civile, du secteur privé et les représentants désignés des Personnes Affectées par le Projet (PAP) de chaque localité. L’objectif général de la rencontre, est de procéder à l’évaluation des rapports du CPR et des trois PAR.

Représentant le Ministre de l’urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie à la rencontre, M. Dodzi Ankou a indiqué que le CPR et les PAR sont des outils de sauvegarde sociale qui permettent d’évaluer un projet avant son approbation en conseil d’administration. « Le CPR est un document technique qui prévoit globalement le processus d’accompagnement et de réinstallation en cas de déplacement de la population ou de réparation de dégâts matériels causés par le projet. Quant au PAR, c’est un document lié à une activité clairement identifiée dans lequel est consigné tout le mécanisme précis d’accompagnement, de réinstallation ou de réparation des biens des personnes identifiées sur le site du projet comme potentiellement affectées par la réalisation des infrastructures », a-t-il expliqué.

Il faut noter, qu’au cours des deux jours, les participants vont examiner entre autres, les principaux impacts sociaux potentiels relatifs au projet,  les procédures et mesures à prendre en vue d’atténuer les effets sociaux négatifs découlant de la mise en œuvre du projet et le cadre législatif et règlementaire pertinent pour la mise en œuvre du processus de réinstallation dans le cadre du projet.

Au terme des travaux, il est  attendu à ce que le CPR soit examiné ainsi que chaque PAR, les rapports d’évaluation des documents soient disponibles et des suggestions et recommandations pour l’amélioration de chaque rapport soient faites.

Le PIDU, selon le Directeur des Infrastructures Urbains, M. Thomas Essozimna Tchassim, est une initiative du gouvernement togolais  financée par  la Banque mondiale à hauteur de 30 millions de dollars soit environ 15 milliards de Francs CFA. « Ce  projet va utiliser les acquis du PURISE pour les capitaliser dans les autres villes du pays », a-t-il indiqué.

Atha Assan

Last modified on Tuesday, 08 May 2018 17:23

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook