Saturday, 15 December 2018

D DEVELOPPEMENT

Monday, 08 October 2018 10:37

Extension du plateau continental : des avantages pour le Togo

Extension du plateau continental : des avantages pour le Togo Photo crédit : Republicoftogo

Le Togo et le bénin ont soumis, le 21 septembre 2018, au siège des Nations Unies à New York, un dossier conjoint d’extension de leur plateau continental respectif au-delà des 200 milles nautiques des lignes de base à partir desquelles est mesurée la largeur de la mer territoriale. Les avantages  pour le Togo cette extension, sont dévoilés le vendredi 05 octobre 2018, au cours d’une rencontre avec les professionnels de médias.

Selon le directeur des affaires maritime et Chef de cabinet du Haut Conseil pour la Mer, Hubert Bakaï, le Togo, en étendant son plateau continental le Togo aura plusieurs avantages. « Tout d’ abord, le Togo aura la maitrise  de son espace maritime  qui ne s’arrête pas seulement, à la mer territoriale, à la zone contiguë, non plus à la zone économique exclusive mais qui va au-delà de la limite des deux  milles marins et qui emporte également le plateau continental », a-t-il expliqué..

L’autre avantage, poursuit Hubert Bakaï , c’est l’exploitation des ressources qui pouvaient s’y trouver. « Nous avons les ressources halieutiques sur le plan d’eau et particulièrement dans la zone économique exclusive, mais aussi les ressources minérales éventuellement qui pouvaient se trouver dans le sol et dans le sous-sol marin », a-t-il ajouté.

 Aussi,  selon lui,  le Togo va  pouvoir s’affirmer comme un  Etat maritime et donc faire des réclamations comme tout état normal côtier.

En effet, la soumission du dossier d’ extension du plateau continental  du Bénin et du Togo est conforme au paragraphe 8 de l’ article 76 de la convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 qui dispose que «  l’Etat côtier communique des informations sur les limites de son plateau continental , lorsque celui-ci s’ étend au-delà de 200 milles marins des lignes de base à partir desquelles est mesurée la largeur de la mer territoriale , à la commission des Limites du Plateau Continental (CLPC) ».

La délégation togolaise était conduite au siège des Nations Unies par le ministre, conseiller du président de la république pour la mer, Stanislas BABA et celle de la République béninoise par le président de l’Agence Béninoise de Gestion Intégré des Espaces Frontaliers (ABGIEF), Monsieur BAGLO.

Rappelons qu’avant la soumission le 21 septembre 2018 du dossier  définitif conjoint, les deux Etats avaient déjà en 2009 fait le dépôt conjoint des informations préliminaires devant permettre d’aboutir au dossier définitif.

Rachel Doubidji

Last modified on Monday, 08 October 2018 11:03

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook