Wednesday, 23 October 2019

D DEVELOPPEMENT

Wednesday, 25 September 2019 14:00

Atelier international des experts sur l’agriculture et le genre à Dakar : La Directrice de Wep-Togo parle de ses acquis

Un atelier de renforcement de capacités des experts et négociateurs francophones d’Afrique sur l’Agriculture et le Genre sous la CCNUCC et de préparation stratégique de la 25ième session de la Conférence des Parties (COP25) à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques , s’est déroulé du 12 au 13 septembre 2019, au Sénégal. La Directrice de l’organisation Women Environmental Programme-Togo (WEP-Togo), Mme Brigitte ACAKPO-ADDRA Epse TSONYA, a pris part à cette rencontre.

Organisé par le Programme d’appui aux Experts du Groupe Africain de Négociateurs (AGNES), l’atelier a pour objectif d’améliorer le niveau de préparation des pays africains sur les thématiques Agriculture et Genre dans la perspective de la COP25. Ceci, dans l’optique de définir des positions communes à ces pays et d’élaborer des soumissions basées sur des évidences scientifiques.

Pour la présidente de WEP-Togo, la rencontre a été d’une importance capitale.  « Cet atelier a été un cadre de riches débats sur les aspects genre et agriculture dans le contexte CCNUCC. Il a contribué à renforcer mes capacités à œuvrer d'avantage dans mon pays,  pour la prise en compte du genre dans les actions climat- agriculture, du plan d'action genre du CCNUCC. Cela me permettra de renforcer ma collaboration avec le point focal genre climat pour d'amples actions de mutualisation en faveur des femmes et pour la prise en compte du genre    dans les planifications des actions d'adaptation face aux changements climatiques. J'ai aussi découvert assez de réalités sur la thématique genre climat et sur notre rôle a jouer  en tant qu’organisations de femmes pour nos contributions aux soumissions lors des négociations à la COP CCNUCC, en favorisant ce lien (ascendant-descendant) entre la base et les représentants CCNUCC au plan pays », a fait savoir Mme  Brigitte ACAKPO-ADDRA.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre d’une initiative d’appui au renforcement de la participation des pays francophones d’Afrique aux processus des négociations climatiques, aux travaux scientifiques du GIEC et à la mise en œuvre de l’Accord de Paris.  Il a bénéficié du soutien financier de la FAO, et l’appui technique du Centre Mondial d’Agroforesterie (ICRAF), du Programme d’appui aux Experts du Groupe Africain de Négociateurs (AGNES), du Programme Changements Climatiques, Agriculture et Sécurité Alimentaire (CCAFS), du Centre de Recherches pour le Développement International (CRDI), de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC), du Gouvernement du Canada à travers son Ambassade au Sénégal et de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA).

Au total, 47 participants ont pris part à la rencontre dont 26 participants internationaux venant de 04 sous-régions d’Afrique, notamment l’Afrique du Nord, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Est. Ils étaient de divers profils: universitaires, chercheurs dans des instituts nationaux de recherches agricoles ou agronomiques, des directeurs généraux des ministères en charge de l’agriculture, de l’élevage et des ressources en eau, des agents des ministères en charge de l’environnement et des changements climatiques, des organisations de la société civile en charge des questions de genre et d’équité sociale, des points focaux genre de ministères sectoriels, des représentants d’institutions régionales de recherches et d’appui techniques.

Il faut noter que les pays francophones d’Afrique sont parmi les plus vulnérables aux changements climatiques.

H D.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook