Thursday, 23 November 2017

E ECONOMIE

Friday, 13 October 2017 15:59

Mécontentement des femmes de l’Association pour le Développement des Activités Génératrice de Revenus

Depuis le 19 août, le Togo connait des manifestations publiques. Ces manifestations, selon les femmes de l’Association pour le Développement des Activités Génératrice de Revenus (ADAGR), ont des répercussions non négligeables sur leurs activités. Dans une déclaration rendue publique ce jeudi  12 Octobre, ces femmes déplorent  « les comportements inciviques de certains militants de l’opposition durant les manifestations ».

 Dans la déclaration, les femmes d’ADAGR indiquent que  la marche des partis politiques est l’expression de leur plein droit, garanti par la constitution mais malheureusement, les comportements  de certains manifestants  sont à déplorer.

« Nous notons avec regret des comportements inciviques de certains militants de l’opposition, comme les jets de pierres, les entrées spontanées dans des maisons et des marchés publics pour agresser des paisibles citoyens, ainsi que des propos menaçants à notre endroit », fustigent les femmes de l’ADAGR.

Ces commerçantes et revendeuses des denrées alimentaires, déplorent également le blocage des voies terrestres empêchant la circulation de leurs  véhicules et  marchandises.  « C’est autant d’actes d’insécurité publique, dont l’objectif est de saper nos activités commerciales mais aussi et surtout toute l’économie togolaise. Ces manifestations nous ont obligés  à fermer nos boutiques, étalages de vente et installations commerciales. La perte de nos étalages saccagés par les manifestations, nous a causées des difficultés financières importantes. Ces troubles à l’ordre public ont occasionné une baisse drastique de nos chiffres d’affaires », s’en plaignent les femmes de l’ADAGR.

Elles  appellent, à cet effet,  les chefs des partis d’opposition à se montrer responsables et à instruire leurs  militants sur le respect des lois de la République et de la chose publique qui est l’une des obligations d’un parti politique.

Ces femmes demandent le respect des libertés publiques, individuelles et collectives, afin de permettre à celles et ceux qui le désirent, de vaquer aussi librement à leurs occupations.

Aussi, interpellent-elles l’autorité publique en général, et en particulier le président de la république de prendre toutes les dispositions pour que justice soit faite afin de dédommager les victimes et assurer dorénavant la liberté d’exercer les activités pendant les manifestations.

 

Rachel D.

Last modified on Friday, 13 October 2017 16:15

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook