Sunday, 19 November 2017

E EDUCATION

Monday, 19 June 2017 16:43

Remous à l’Université de Lomé : Les yeux braqués sur le Président Dodzi Kokoroko

Prof Dodzi Kokoroko, Président de l’Université de Lomé Prof Dodzi Kokoroko, Président de l’Université de Lomé

Le  Président de l’Université de Lomé, le Professeur  Dodzi Kokoroko de Lomé est sur la sellette au regard de la crise qui secoue actuellement le campus avec une escalade de violences mettant aux prises  les forces de l’ordre et les étudiants. Les yeux sont braqués sur  le Président de l’Université  pour suivre comment il va s’y prendre pour  juguler la crise.

Les courses poursuites, matraques en main, des jets de gaz lacrymogène ont été observés les 14, 15 et 16 juin à l’Université de Lomé. La situation le moins qu’on puisse dire a été tendue au temple du savoir,  la semaine dernière à la suite d’une assemblée générale de la Ligue Togolaise des droits des étudiants qui a dégénérée.  Les principaux responsables du mouvement  ayant été arrêtés le 14 juin, les étudiants sont revenus à la charge pour réclamer la libération de leurs camarades dont le président de la LTDE, Foly Sativi.

Au perchoir depuis une année à l’Université de Lomé, le Professeur Dodzi Kokoroko essaie de donner une image plus policée de la gestion du campus et renforce  ses relations avec les  organisations d’étudiants. La dernière assemblée élective du Mouvement pour l’épanouissement de l’étudiant a été organisée à l’Auditorium de l’Université de Lomé  le 23 mai dernier, ce qui est inimaginable sous ses prédécesseurs.

 Pourtant  le véritable test grandeur nature  pour jauger la  sincérité de ses actes tendant à l’ouverture et l’image qu’il semble données est la crise actuelle à l’université de Lomé, une première  de cette ampleur  depuis qu’il est à la tête de l’Université de Lomé. En tout cas, les faits et gestes  de Dodzi Kokoroko dans cette crise sont observés de manière minutieuse pour voir comment il va s’y prendre pour colmater les brèches.  Sa flexibilité,  son adaptation  ou  son intolérance  aux expressions  divergentes  va renforcer ou non l’air qu’il semble avoir. Mais son  intention de fermeté à l’égard de la grogne des étudiants laisse pour l’heure perplexe.

Les bonnes volontés  appellent  quant à ce qui les concerne, à l’ouverture d’un dialogue franc avec les étudiants en vue d’une sortie de crise.

Dans la foulée, certaines informations font état de ce que Foly Sativi et ses collègues arrêtés  sont en train d’être  jugés ce lundi  après-midi au tribunal de Lomé.

 

 Germain Doubidji

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook