Wednesday, 23 January 2019

E EDUCATION

Tuesday, 25 September 2018 19:56

Ministre Tchakpélé : « Le statut particulier est…le plus beau cadeau que la génération actuelle des acteurs de l’éducation léguera aux générations à venir »

Prof. Komi Tchapkele, ministre des enseignants primaire, secondaire et de la formation professionnelle Prof. Komi Tchapkele, ministre des enseignants primaire, secondaire et de la formation professionnelle Photo crédit : aLome

Le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et de la formation professionnelle, Prof. Komi Tchakpélé, dans son message aux enseignants, à la veille de la rentrée scolaire (2018-2019), a affirmé que le statut particulier des enseignants est un acquis majeurs que les acteurs du domaine laisseront aux générations futures.

Selon Prof. Komi Tchakpélé, le statut particulier des enseignants renferme de remarquables avancées et profitera beaucoup à la génération à venir. « Le statut particulier du cadre des fonctionnaires de l’enseignement est, à n’en point douter, le plus beau cadeau que la génération actuelle des acteurs de l’éducation léguera aux générations à venir, et qui sera pour toujours un des piliers majeurs de notre système éducatif », a-t-il fait savoir dans son message aux enseignants.

Ainsi, le ministre indique qu’un des acquis majeurs de l’année scolaire 2017-2018 est l’adoption du statut particulier du cadre des fonctionnaires de l’enseignement, par décret pris en conseil des ministres le 28 août 2018. « C’était l’une des recommandations majeures du protocole d’accord du 19 avril 2018, que le gouvernement s’est activé à faire aboutir avant la nouvelle rentrée scolaire, comme le demandaient instamment les organisations syndicales des enseignants », souligne-t-il.

L’une des missions de ce statut particulier, explique le ministre, est de parvenir à un système éducatif de qualité, par la valorisation et la protection de la fonction enseignante. Le statut introduit comme innovation : « la professionnalisation de la fonction d’enseignant, par l’institutionnalisation de la formation professionnelle initiale qualifiante, l’institutionnalisation de la formation continue tout au long de la carrière, et, par conséquent, le renforcement des capacités adéquates de formation au niveau des structures agréées chargées de la formation et du perfectionnement des enseignants ».

Aussi, fixe-t-il, les règles et principes d’éthique et de déontologie des personnels enseignants et d’encadrement ; les différents corps de métiers de la fonction enseignante, les conditions et modalités d’évolution dans la carrière, les principes directeurs de la déconcentration et de la gestion du système éducatif, ainsi que les droits et avantages spécifiques à la fonction enseignante.

Par ailleurs, le ministre affirme que, grâce à ces avancées, le gouvernement et l’ensemble des acteurs intervenants dans le domaine de l’éducation au Togo, peuvent dès lors poursuivre avec optimisme les nouveaux chantiers déjà entamés. Il s’agit notamment, informe le ministre, de l’élaboration et l’adoption de la loi d’orientation de l’éducation nationale, l’ouverture prochaine des licences et masters professionnels d’enseignement dans les universités publiques du Togo, et la réforme de la gouvernance des Ecoles Normales d’Instituteurs, pour la rendre plus conforme aux exigences de la professionnalisation de la fonction enseignante .

La Rédaction

Last modified on Wednesday, 26 September 2018 19:56

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook