Sunday, 19 November 2017

E EDUCATION

Wednesday, 27 September 2017 06:44

« Une école, un filtre à eau », l’idéal se met en marche grâce à l’ONG Jeunes Verts

Le projet « une école, un filtre à eau » de l’ONG Jeunes Verts est sur la bonne voie. Les responsables de l’organisation ont réceptionné en fin de semaine dernière des mains des responsables de la société FILTRAO,  trente-cinq (35) filtres à eau en céramique pour une quinzaine  d’établissements.

Le  projet « une école, un filtre à eau » de l’ONG Jeunes Verts dans le cadre duquel ces filtres sont réceptionnés  participent à l’idéal de  « lutter pour l’accès à l’eau potable pour tous », qui reste une priorité universelle.  L’objectif du projet est d’offrir des filtres à eau en  céramique à des écoles, afin de garantir l’accès à tous à l’eau  et à l’assainissement, soit l’atteinte de l’ODD 6.

L’ONG envisage doter  cinquante (50) écoles préscolaires et primaires  de filtres à eau, à raison de dix (10) par région et au moins un filtre à eau par école.

Selon  Monsieur TSEDZE, chargé de projet à l’ONG Jeunes verts, les filtres reçus vont permettre à des écoliers dans  des zones où l’accès à l’eau  potable est difficile de pouvoir  filtrer l’eau afin de la boire dans les meilleures conditions dans le but d’éviter des maladies liées à l’eau.

Par ailleurs, Tsigbé Yawo, professeur de Céramique, chargé de production de filtres à eau explique que  les micro-organismes comme des bactéries, les protozoaires, certains virus et les helminthes qui causent des maladies d’origine hydriques sont éliminés par ce filtre.

Le filtre est traité avec le colloïde d’argent qui  agit comme un bactéricide et virucide. Les avantages c’est que l’eau filtrée est potable,  a un bon goût et est gardée fraiche.

Le filtre à eau en céramique est un ensemble composé d’un pot fait à base d’argile, d’un sceau et d’un robinet plastique. Le pot peut filtrer entre un et trois litres d’eau  par heure.  Sa conception répond à des besoins urgents d’utilisation et de consommation en eau potable dans les pays en voie de développement où le taux de mortalité lié à la consommation d’eau non potable est important.

Les responsables de l’ONG Jeunes Verts remercient  l’Ambassade de France au Togo, la Mairie de la ville de PORNIC en France, Madame Martin Françoise  et toutes les bonnes volontés qui ont permis  le démarrage du projet.

 

Germain Doubidji

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook