Monday, 22 January 2018

E EDUCATION

Friday, 12 January 2018 16:32

Selom Klassou promet un nouveau cadre pour discuter des conditions des enseignants

Une rencontre a eu lieu ce jeudi 11 janvier, à Lomé, entre les membres du gouvernement, les syndicats des enseignants en présence des partenaires techniques et financier du secteur de l’enseignement.

Présidé par le Premier ministre, Komi Selom Klassou, la rencontre a débouché sur la formation d’un nouveau cadre de discussion pour réfléchir encore une fois sur difficultés du secteur de l’éducation au Togo et par là palier aux grèves répétitives observées ces derniers mois dans le secteur. « Un nouveau cadre de discussion, dont la composition sera précisée d’ici la semaine prochaine, va être mis en place afin d’examiner globalement les besoins du secteur de l’enseignement pour que nous puissions ensemble mutualiser nos énergies», a indiqué Selom Klassou.

De son côté, M. Atsou ATCHA, Coordonnateur de la Coordination des syndicats de l’Education du Togo (CSET), a réitéré la question du document ayant trait au statut particulier de l’enseignant et qui devait être mis à la disposition des enseignants. « Il y’a dans ce document certains articles que nous avons amendé qui n’ont pas forcement été intégrés et la question surtout des primes  qu’on doit exprimer en tenant compte de la disposition du statut général », a expliqué ATSOU ATCHA. Il a également ajouté que les primes doivent être exprimées en pourcentage pour les enseignants et que toutes ces revendications doivent être traitées dans un bref délai. «  On souhaite une discussion franche et rapide autour de ces questions pour que nous puissions apporter l’accalmie dans le monde de l’éducation. On nous dit la semaine prochaine une commission va être constituée et va débattre de ces questions. Vivement que cela se passe rapidement parce que la pression sur le terrain est de taille », a souligné le Coordonnateur du CSET.

Pour le Père Marie Chanel AFFOGNON, Directeur national de l’enseignement catholique, le gouvernement est au même niveau d’information que les syndicats. « Nous rendons grâce à Dieu pour ce qui a été partagé, parce que avec le discours du premier ministre nous sommes aujourd’hui au même niveau d’information par rapport aux revendications de l’enseignement confessionnel (catholique et protestant) », a confié le Père Marie Chanel AFFOGNON à la fin de la rencontre.

Il faut noter que la rencontre a vu la présence du ministre Gilbert Bawara de la fonction publique, Komi Paalamwe Tchakpele des enseignements primaire et secondaire.

 

Amiel Abikou 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook