Sunday, 21 July 2019

E ENVIRONNEMENT

Monday, 01 July 2019 15:09

On en parle moins, mais le phénomène n’est pas en less

On en parle moins, mais le phénomène n’est pas en less Photo crédit : Rfi.fr

La criminalité environnementale est un sujet qui devrait préoccuper les togolais plus qu’il ne l’est parce qu’on s’en préoccupe moins, mais elle sévit quand-même. Courant la période 2013-2014, 4,59 tonnes d’ivoires et 782 peaux de pythons royaux saisies au Togo en 2017, informe ONG Eco Activists for Governance and Law Enforcement (EAGLE-Togo).  

En effet, le trafic d’espèce sauvage et des ressources naturelles a pris des proportions telles que des actions doivent être sérieusement prises tant au niveau des communautés locales, des Etats, que des entités internationales pour endiguer le mal. Les chiffres le confirment : courant la période 2013-2014, plus de 4,59 tonnes d’ivoires ont été saisies au Port Autonome de Lomé, soit plus d’un millier d’éléphants tué. EAGLE-Togo a aidé l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Drogue et du Blanchiment (OCRTIDB) et le Ministère de l’Environnement et des ressources Forestières (MERF) à arrêter 782 peaux de pythons royaux contenues dans trois grandes valises.     

C’est à l’issue d’une formation tenue juin dernier à Lomé par le Bureau Régional d’INTERPOL pour l’Afrique de l’Ouest sur le thème “ Formation nationale des agents d’application de loi du Togo sur les capacités policières d’INTERPOL à la lutte contre la criminalité environnementale”. 

EAGLE-Togo œuvre pour l’application de la loi faunique et floristique en luttant contre les crimes environnementaux et la corruption. L’ONG compte avec l’appui de tous les acteurs mener une guerre sans merci contre le fléau.

Eyram Denise   

 

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook