Wednesday, 13 December 2017

E ENVIRONNEMENT

Friday, 04 August 2017 18:00

Non à l’énergie fossile, oui à l’énergie renouvelable

Les combustibles fossiles (le pétrole, le gaz naturel et le charbon) sont au centre des discussions écologiques. Matières premières de l'industrie chimique, ils  sont la source d'énergie la plus utilisée au monde.  Ils fournissent plus de 80% de l'énergie utilisée, devant l'énergie nucléaire ainsi que les autres formes d'énergie. Non renouvelables, leur surconsommation actuelle vide les réserves mondiales mais également constitue de graves menaces pour la planète. D’où la nécessité de recourir  aux énergies renouvelables, dites « propres ».

Les énergies fossiles polluent, en réalité, la planète et contribuent à sa destruction, en ce sens qu’elles produisent des gaz à effet de serre. Selon les spécialistes, ces gaz entrainent le réchauffement climatique. Ce phénomène touche toutes les régions du monde. Les calottes glaciaires polaires fondent et le niveau des océans est en hausse. Dans certaines régions, les phénomènes météorologiques extrêmes et les précipitations sont de plus en plus fréquents, tandis que d’autres sont confrontées à des vagues de chaleur et des sécheresses de plus en plus extrêmes. Le changement climatique a aussi des incidences sur la santé: le nombre de décès liés à la chaleur a augmenté dans certaines régions. L’on constate également l’augmentation et l’apparition de certaines maladies d’origine hydrique. Les dégâts des biens et infrastructures dus aux effets du réchauffement climatique entraînent des coûts considérables pour la société et l’économie. Entre 1980 et 2011, les inondations ont touché plus de 5,5 millions de personnes et provoqué des pertes économiques directes s’élevant à plus de 90 milliards d’euros. Les secteurs qui dépendent fortement des températures et des précipitations, tels que l'agriculture, la sylviculture, l'énergie et le tourisme, sont particulièrement touchés. Le changement climatique s’accentue à tel enseigne que beaucoup de plantes et d'espèces animales ont dû mal à s'y adapter. De nombreuses espèces terrestres, d’eau douce et marine se déplacent vers de nouveaux territoires. Certaines espèces végétales et animales sont gravement menacées d’extinction, si la température moyenne de la planète continue d’augmenter de manière incontrôlée. Selon la synthèse 2014 du GIEC, le réchauffement planétaire en cours pourrait atteindre 1,1° à 6, 4° Celsius d’ici 2100, si rien n’est fait.

La question des combustibles fossiles demeure donc  un réel enjeu pour la  planète.  Face à ce fléau mondial, l’utilisation des énergies renouvelables, à la place des énergies fossiles s’impose comme une solution durable.

Non polluantes

Contrairement aux énergies fossiles, les énergies renouvelables sont non polluantes. Dénommées « énergies propres » ou « énergies vertes », leur exploitation engendre très peu de déchets et d'émissions polluantes mais il faut reconnaitre  que leur pouvoir énergétique est beaucoup plus faible que celui des énergies non renouvelables. Il existe cinq grands types d'énergies renouvelables notamment  l'énergie solaire, l'énergie éolienne, l'énergie hydraulique, la biomasse et la géothermie. Leur caractéristique commune est de contribuer à lutter contre l'effet de serre. Comparées aux autres sources d’énergie (fossile et fissile), les sources d’énergie renouvelables ont comme principal atout leur aspect écologique. Elles sont plus respectueuses de l'environnement, mieux réparties sur la planète. L’énergie solaire a comme principal avantage d’avoir un rendement élevé, de pouvoir couvrir des besoins énergétiques en zones tempérées, et de convenir même aux endroits les plus isolés.  L’énergie biomasse a quant à elle, l’avantage d’émettre des quantités de gaz à effet de serre relativement faibles. En outre, elle est relativement bon marché et contribue au développement local. L’énergie éolienne est la définition même de ce qu’on peut appeler une énergie propre : sans rejet et sans déchet, elle permet de désenclaver sur le plan énergétique les sites les plus isolés. Elle assure aussi une très bonne indépendance énergétique.

L’énergie renouvelable a donc plusieurs avantages. Elle est disponible localement, contrairement aux combustibles fossiles qui ne sont disponibles que dans certains pays. Ainsi, le coût de l’énergie n’est pas contrôlé par la situation économique et politique des pays qui sont impliqués dans leur approvisionnement. Une fois la production d’énergie renouvelable mise en place et les investissements réalisés, le coût de l’énergie sera moins cher que le coût des combustibles fossiles, parce que les sources sont gratuites et abondantes. Les Etats ont donc intérêt à recourir aux énergies propres.

Une solution  pour préserver la nature et réduire la pauvreté

En choisissant les énergies  renouvelables, les Etats surtout, les pays africains qui sont pauvres feront d’une pierre deux coups : ils participeront à la réduction mondiale des émissions de gaz à effet de serre et favoriseront des énergies locales, créatrices d’activités et de facilités pour les tâches de la vie quotidienne. L’accès à l’énergie permet l’accès à la santé, à l’éducation, à l’emploi. C’est un puissant moyen de lutte contre la pauvreté.

Il y va également de l’atteinte du 7èm Objectif de Développement  Durable (ODD) qui vise à garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et renouvelables à un coût abordable».

 

Hélène Doubidji

Last modified on Friday, 04 August 2017 19:08

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook