Tuesday, 24 April 2018

P POLITIQUE

Monday, 26 March 2018 17:16

Dialogue politique au Togo : Les appréhensions de Dr Jean Emmanuel Gnagnon

Le Coordonnateur Général adjoint et chargé à la communication du mouvement « Les Sentinelles de la République », Dr Jean Emmanuel Gnagnon a des appréhensions concernant la réussite du dialogue inter- togolais qui au troisième round le vendredi 23 mars, a été suspendu après un blocage sur les conséquences du retour à la Constitution de 1992.

Dr Emmanuel Gnagnon  pour qui,  les attentes sont grandes  concernant le 27ème   dialogue politique au Togo, reste dubitatif quant à sa réussite.  « Ce dialogue est le 27ème du genre et il faut dire sans ambages que les attentes sont grandes. (…) Ce dialogue devrait être une opportunité pour résoudre définitivement et pacifiquement la crise politique togolaise.  Mais sans vous mentir  et sans verser outre dans le pessimisme, le doute plane sur la réussite de ces pourparlers»,  a déclaré Dr Emmanuel Gnagnon dans un entretien exclusif, paru ce lundi dans la presse.

Le Coordonnateur général adjoint et chargé à la communication du mouvement « Les Sentinelles de la République » pense  tout de même que la « Coalition des 14 qui incarne aujourd’hui  les aspirations pour l’alternance politique et la démocratie » saura saisir  efficacement cette ultime opportunité pour sortir le Togo de la crise dans laquelle, il gît depuis trop longtemps.

Lire Aussi : Dr GNAGNON demande à débattre des conditions de Faure après le pouvoir

Le troisième round des pourparlers inter-togolais, le 23 mars dernier, est soldé par  l’acceptation par le gouvernement  de l’arrêt du processus électoral comme l’exige l’opposition. Le Facilitateur s’est engagé à plaider les  cas  des personnes à libérer dans le cadre des mesures d’apaisement auprès du Chef de l’Etat togolais.

Sur le point du retour à la Constitution de 1992,   l’opposition a lâché un peu prise.  Au lieu d’un  retour intégral à la Constitution de 1992,  elle se dit disposé  à accepter    une réforme sur 5 articles essentiels  de la Constitution tandis que les émissaires du gouvernement, eux de leur côté, ont avoué leur disponibilité à accepter le retour à la Constitution de 1992 à condition que le Chef de l’Etat se présente en 2020.

Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo  qui  a présidé les travaux du dialogue inter-Togolais invite dans ce contexte  les protagonistes de la crise togolaise à prendre en considération, l’intérêt supérieur de la nation et à travailler afin de parvenir à un consensus pour une sortie de crise. Les pourparlers  vont être poursuivis à une date ultérieure.

 

Germain Doubidji

Last modified on Monday, 26 March 2018 17:37

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook