Tuesday, 19 June 2018

P POLITIQUE

Wednesday, 11 April 2018 23:07

Bilan provisoire des manifestations de ce jour : 25 blessés et des arrestations

Les responsables de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition étaient face à la presse dans l’après-midi de ce mercredi 11 avril 2018, pour faire le point sur la première journée de la manifestation de l’opposition. Comme bilan provisoire annoncé, la coalition indique vingt-cinq blessés et des arrestations à Lomé comme dans des villes de l’intérieur du pays.

Le Secrétaire national du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), Jean Kissi, dans la présentation du bilan du jour 1, a fait revivre aux professionnels des médias les scènes de la journée. « Les manifestations ont commencé très tôt à Tchamba et à Bafilo avec des petits regroupements dans les quartiers. Ces regroupements ont été dispersés par les gendarmes et les bérets rouges.  A Sokodé, les rassemblements spontanés ont été cernés par des jets de gaz lacrymogènes suivis des courses poursuites occasionnant quatre blessés à Sokodé et également quatre à Kparatao. Toutes les axes menant vers ces deux localités sont bloqués par les forces de l’ordre », a indiqué Jean Kissi du CAR, membre du regroupement de l’opposition.

Le Secrétaire national du CAR  a également indiqué que  le même phénomène a été observé à Anié avec une tentative  d’arrestation des responsables du Parti National Panafricain (PNP) et de l’Alliance National pour le Changement (ANC) dans le milieu, suivi de la résistance des manifestants.

A Lomé, poursuit, Jean Kissi,  la zone d’Agoè et de Bè  étaient en ébullition dès le matin. « Toutes les allées à Totsi étaient occupées par les forces de l’ordre. A Sancta Maria (ndlr le lieu où les marches devraient chuter), les forces de l’ordre étaient positionnées un peu partout pour dissuader les manifestants. Arrivés sur les lieux, les leaders de la Coalition composés de Jean-Pierre Fabre, moi-même, Nathaniel Olympio, Adjamagbo et Nicodème Habia ont commencé par recevoir les salutations des femmes. C’est à ce moment-là que des véhicules des gendarmes étaient dirigés vers nous et ont commencé par tirer sur nos véhicules. Le rétroviseur du véhicule d’Adjamagbo est atteint de tirs de gaz lacrymogènes et s’en ont suivies des courses poursuites. Il y avait de la fumée un peu partout », a relaté Jean Kissi.

Le pire selon Jean Kissi est vécu par les leaders de la Coalition dans l’après-midi à Adidogomé (Banlieue Nord-Ouest Lomé). « A notre arrivée dans la zone pour constater l’évolution des choses, les manifestants étaient déjà dispersés. Notre convoi a été poursuivi au niveau de «La Pampare par un grand véhicule des forces de l’ordre et un Jeep.  Ils nous ont poursuivis en tirant des gaz lacrymogènes sur nos véhicules. Ils ont coincé nos véhicules et certains sont descendus et ont cassé le pare-brise du véhicule de Jean-Pierre Fabre et les vitres du véhicule de Nicodème Habia », a-t-il souligné.

Par ailleurs, à Agoè Zongo, Jean Kissi a affirmé que tous ceux qui étaient habillés en rouge étaient bastonnés. « Trois arrestations dont une femme et des blessés », précise le Secrétaire national du CAR.

 

Atha Assan  

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook