Tuesday, 19 June 2018

P POLITIQUE

Friday, 13 April 2018 18:51

Les Centristes condamnent l’agression des leaders de l’opposition

Table d'honneur lors de la conférence de presse Table d'honneur lors de la conférence de presse

Le groupe des Centristes composé des partis CPP, NET et PDP était face à la presse ce vendredi 13 avril 2018, à Lomé. Objectif, se prononcer sur la situation socio-politique de l’heure.

Dans une déclaration liminaire lue à cette rencontre de presse par le rapporteur du groupe, Innocent Kagbara, membre du PDP, les centristes rappellent que « l’exercice des libertés publiques, par l’entremise des manifestations populaires est un droit constitutionnelle consacré, et qu’on ne saurait s’abriter derrière des accords entre protagonistes d’un dialogue pour les remettre en cause ».

Les centristes dans leur déclaration, s’indignent contre les agressions dont ont été victime, dans la journée du 11 avril 2018, les leaders de l’opposition parmi lesquels le Chef de file, Jean Pierre Fabre. « Les centristes condamnent fermement  ces agressions et rappellent aux forces de l’ordre leur devoir de protection des citoyens, surtout du chef de file de l’opposition qui est président d’une institution de la République », souligne la déclaration.

Les centristes déplorent également la nouvelle dégradation de la situation  sociale et sécuritaire du pays et en appellent au patriotisme et au sens de l’intérêt général de l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile.

Aussi, le groupe dans un mémorandum rendu public à l’issu de la rencontre de presse, fait-il trois recommandations pour une sortie de crise au Togo. Les centristes conseillent d’abord  « une nouvelle constitution, conservant les fondamentaux de la constitution originelle de 1992 mais actualisée par les apports de tous les corps constitués et particulièrement ceux des travaux de l’atelier organisé par le HCRRUN sur les réformes politiques ». Ensuite, pour eux, comme la longévité au pouvoir est une vraie préoccupation des togolais, « la question de la candidature ou non de Faure Gnassingbé aux prochaines élections présidentielles, devrait faire objet d’un accord politique séparé des questions de réformes constitutionnelles et du cadre électoral ». Enfin, les centristes recommandent l’amélioration du cadre électoral. « Il revêt une importance capitale et devrait être le premier point à discuter au cours de n’importe quelle rencontre concernant la crise togolaise. Le contentieux électoral est la principale cause des violences survenues au Togo au cours des 25 dernières années », ont-ils indiqué dans le mémorandum.

Par ailleurs, pour le groupe des partis centristes notamment le Nouvel Engagement Togolais (NET) de Gerry Taama, la Convergence Démocratique Panafricain de Francis Ekon et le Parti démocratique panafricain de Bassabi Kagbara, les réformes constitutionnelles et du cadre électoral sont si importantes pour le Togo qu’aucun autre argument ne saurait justifier leur ajournement.

Atha Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook