Tuesday, 17 July 2018

P POLITIQUE

Monday, 16 April 2018 23:29

Prof. Togoata Apedo-Amah : « Nous ne sommes pas dans une démocratie où le centrisme a sa raison d’être »

Dans l’une de ses tribunes, parue ce lundi 16 avril 2018 au quotidien togolais, Liberté (N°2656), le professeur à l’université de Lomé, Ayayi Togoata Apedo-Amah,  a réagi par rapport à un nouveau courant politique au Togo dénommé  Groupe des Centristes, présenté à la presse en fin de semaine dernière.

Selon Togoata Apedo-Amah,  à  l’heure où il est question de remobilisation après l’intermède des « pseudo-négociations » entre le pouvoir et l’opposition démocratique, la dictature sort du chapeau, comme un magicien, le vendredi 13 avril 2018, la farce de mauvais goût d’un prétendu regroupement de partis politiques centristes pour soi-disant faire contrepoids au Rpt/Unir et au groupe des 14 partis de l’opposition. « Nous ne sommes pas dans une démocratie où le centrisme a sa raison d’être, étant entendu que le consensus est très majoritairement acquis autour du régime démocratique », a indiqué le professeur.

Aucun regroupement, souligne le professeur, dans sa tribune,  n’est mal en soi, sauf s’il avance masqué. « Tel est le cas des partis Rptistes de ce regroupement : CPP, PDP, NET. Il faut signaler tout de suite que la CPP est le nouveau déguisement de l’UTD d’Edem Kodjo, l’un des pires ennemis de la démocratie au Togo. Il est inutile que je m’attarde sur les trahisons de ce parti et de ses dirigeants qui ont toujours collaboré avec le régime Rpt/Unir jusqu’à ce jour. Tout le monde est au courant. Quant aux deux autres partis, je ne les connais pas. Inconnus au bataillon. Mais qui s’assemblent se ressemblent », affirme Togoata Apedo-Amah.

Pour  le professeur, on ne peut pas être neutre entre le bourreau et le supplicié ou entre l’esclavagiste et l’esclave. « Cette fausse neutralité est l’expression du cynisme abject de ceux qui profitent du statu quo pour s’enrichir ou acquérir d’autres avantages grâce à l’oppression », a-t-il expliqué.

Politiquement,  souligne Togoata Apedo-Amah,  « il s’agit de mettre le groupe des 14 partis de l’opposition en minorité en cas de pourparlers puisque les prétendus centristes exigeront leur place autour de la table, laquelle leur sera gracieusement offerte par leur grand commanditaire ».

Pour le professeur, tous regroupements de partis ou d’associations, dans le cadre de la résolution de la crise togolaise, devront se rattacher à la dictature ou à l’opposition.

Professeur de philosophie à l’université de Lomé et écrivain, Ayayi Togoata Apedo-Amah, fait partie des universitaires qui ne se mettent pas en retrait à propos des questions politiques et de société.

 

Atha Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook