Thursday, 20 September 2018

P POLITIQUE

Thursday, 03 May 2018 10:44

Gilbert Bawara : « La stratégie tendant à bloquer le dialogue ne va pas freiner le gouvernement dans son engagement à faire adopter les réformes »

Gilbert Bawara, Ministre de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative Gilbert Bawara, Ministre de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative

Le ministre de la fonction publique, du travail et de la réformes administrative, Gilbert Bawara était l’invité de l’émission « Audi actu » de ce jeudi 03 mai 2018 sur la radio Victoire Fm. Dans ses interventions, le ministre a fait savoir que le gouvernement va faire flèche de tout bois pour faire aboutir les réformes.

Faisant allusion au discours du Chef de l’Etat prononcé le 27 avril 2018, Gilbert Bawara explique que Faure Gnassingbé veut rassurer les togolais sur sa volonté et sa détermination à faire aboutir le chantier des réformes politiques. « Les Togolais doivent être rassurés là-dessus. La stratégie tendant à  faire obstruction au dialogue, à bloquer le dialogue, à empêcher de parvenir à un consensus ou à un compromis, c’est peine perdu parce que cela ne va pas émousser et freiner le gouvernement dans son engagement à faire adopter les réformes. Toutes les voies de droits légales qui sont permises seront utilisées pour faire avancer ces réformes. Le dialogue n’a pas comme objectif de paralyser, d’affecter, de figer le fonctionnement de l’État. L’État est tenu d’assumer pleinement toutes ses responsabilités et toutes ses prérogatives », a fait savoir le ministre de la fonction publique, du travail et de la réforme administrative.

Gilbert Bawara dit « comprendre à travers les propos de la coalition qu’il fallait impérativement reprendre les manifestations parce que cela est prévu par la constitution ». « C’est la même constitution qui prévoit les délais auxquels il faut à intervalle régulier organiser des échéances parce que la durée des mandats des institutions sont fixées. Je n’imaginerais pas que nos amis (ndlr l’opposition) seraient dans une position de sélectivité », a souligné le Ministre.

Selon ce dernier , la position du gouvernement et de la majorité est claire. « Toutes les actions, tous les actes qui procèdent de la responsabilité  de l’Etat quelques soient les institutions qui doivent exécuter cela y compris la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), toutes ces prérogatives et toutes ces responsabilités doivent être assumées. Le dialogue doit se poursuivre. Le jour où le dialogue débouchera sur une issus, nous sommes suffisamment responsables pour en tirer toutes les conséquences. Nous ne pouvons pas permettre à un groupe de femmes et d’hommes de prendre le pays en otage », a indiqué Gilbert Bawara.

Par ailleurs, en ce qui concerne la poursuite dialogue, le ministre explique que seule la facilitation a la responsabilité de la convocation et de la conduite du débat et non le gouvernement. « Ce sont les présidents ghanéen et guinéen. Le gouvernement et sa majorité sont disponibles à tout instant pour répondre à la convocation de reprise des discussions », a précisé Gilbert Bawara.

Atha Assan

Last modified on Thursday, 03 May 2018 13:13

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook