Saturday, 23 June 2018

P POLITIQUE

Wednesday, 30 May 2018 10:30

La présence des militaires dans les rues "est une aberration", selon Dr François Kampatibe

Le Député François Kampatibe qualifie la présence des militaires à Lomé d'état de siège Le Député François Kampatibe qualifie la présence des militaires à Lomé d'état de siège

Le député et conseiller du président national de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) est l’invité de la radio Nana Fm ce mercredi 30 mai 2018. Dans ses interventions, Dr François Kampatibe qualifie la présence des militaires dans les artères de la ville de Lomé et de l’intérieur du pays d’ « une aberration ».

L’opposant dont le Parti est membre de la Coalition des quatorze partis politiques de l’opposition affirme que c’est une aberration d’observer visiblement les militaires dans les rues de Lomé, Sokodé, Bafilo et de Mango ou encore un peu partout à travers le pays. « Cela s’appelle état de siège. Et ça se décrète exceptionnellement lorsque réellement la sécurité globale du pays est en danger », a expliqué Dr Kampatibe.

Selon lui, l’état de siège se décrète à travers l’assemblée nationale. « Le gouvernement demande à l’assemblée nationale de l’autoriser exceptionnellement à déployer les forces militaires sur l’étendue du territoire », a fait savoir l’homme politique avant d’indiquer que si le gouvernement a procédé de façon unilatérale,  c’est parce qu’il y a une volonté  d’étouffer les manifestations populaires . « Cet état de siège n’ayant pas reçu l’assentiment de l’Assemblée Nationale, est illégal », a précisé le Député.

Ces militaires, souligne Dr François Kampatibe, ne sont pas formés pour assurer la sécurité. « C’est ce que qui entraine les dérapages et les tueries. Lorsque la sécurité est laissée aux professionnels de la sécurité qui sont la police et la gendarmerie, on ne voit pas tout de suite les dérapages. Lorsque les militaires entre en jeu tout de suite, ils ont la gâchette facile parce qu’ils ont été formés pour tuer. Les gens qui ont été formés pour tuer, on ne va pas les mettre pour assurer la circulation des populations. C’est une aberration et nous le dénonçons », indique l’opposant.

Par ailleurs, réagissant par rapport à la proposition de sortie de crise du trio d’avocats ce mardi 29 mai à Lomé, Dr Kampatibe Kampatibe dit que c’est le moindre des concessions auxquelles l’opposition ne peut qu’adhérer. « La résolution de la crise togolaise qui sera la moins coûteuse pour la population, c’est que Faure Gnassingbé, voyant ce qui se passe, prenne le devant des choses et dit que je ne  me représenterai pas en 2020 et on met en place une transition à laquelle le parti Union pour la République (Unir) est appelé à compétir. Nous ne sommes pas contre ça. Et cela va recréer une nouvelle dynamique dans le pays et le Togo sera relancé sur la voie de la démocratie », a-t-il affirmé.

Atha Assan

Last modified on Wednesday, 30 May 2018 10:31

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook