Thursday, 20 September 2018

P POLITIQUE

Thursday, 31 May 2018 19:10

Eric Dupuy aux Facilitateurs : « remettez-nous là où nous étions »

Eric Dupuy, Secrétaire nationale et chargé à la communication de l'ANC, au devant d'une marche politique Eric Dupuy, Secrétaire nationale et chargé à la communication de l'ANC, au devant d'une marche politique

Le Secrétaire nationale chargé à la communication de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Eric Dupuy, interpelle les facilitateurs du 27ème dialogue inter togolais à édifier le peuple sur la poursuite ou non des pourparlers.  Il l’a fait savoir ce jeudi 31 mai 2018 sur une radio locale (Nana Fm).

Selon Eric Dupuy, le gouvernement joue du dilatoire pour pouvoir continuer à interdire les manifestations publiques en prenant pour prétexte l’ouverture du dialogue inter togolais. A ce sujet, le chargé à la communication de l’ANC invite les Facilitateurs à situer le peuple. « Vous nous avez accueilli quelque part c’est-à-dire dans la rue, et vous êtes engagés à œuvrer pour la résolution de la crise qui mine notre pays. Et maintenant que cela prend du temps et qu’on ne sait même pas où on va alors remettez-nous là où nous étions. Quand vous êtes intervenus pour faciliter le dialogue, on était dans la rue, le peuple togolais était dans la rue. Laissez le peuple togolais régler ce problème dans la rue si vous estimez qu’il y a un blocage », a lancé Eric Dupuy aux Facilitateurs.

Par ailleurs, réagissant sur l’interdiction de Jean-Pierre Fabre de tenir une réunion dans la région centrale et plus précisément à Tchaoudjo, dans le cadre de sa tournée nationale, Eric Dupuy affirme  qu’on a pas besoin d’autorisation pour faire une réunion dans n’importe quelle localité du Togo.  « Nous avons jugé utile de prévenir le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales de la tournée de Jean Pierre Fabre puisque c’est le Chef de file de l’opposition et en tant que personnalité politique du pays, de  plus  il a rang de président d’Institution. Nous sommes tenus de prévenir mais pas demander une autorisation. Monsieur le préfet a l’obligation d’assurer la sécurité du Chef de file de l’opposition dans son déplacement sur le territoire togolais. Il n’a pas à juger, il a à faire son travail, le pourquoi il est là entant qu’administrateur et non un homme politique », a fait savoir le chargé à la communication de l’ANC.

Il rappelle dans ses interventions que la constitution togolaise garantie la libre circulation des personnes sur toute l’étendue du territoire. « De quel droit un préfet puisse violer la constitution et interdire à un citoyen de circuler librement. Il a l’obligation d’assurer la sécurité de tous les togolais », souligne Eric Dupuy.

Face à ces situations, l’opposant dont le parti est membre de la coalition des 14 partis de l’opposition annonce de nouvelles manifestations « massives » la semaine prochaine sur toute l’étendue du territoire nationale.

Atha Assan

Last modified on Thursday, 31 May 2018 19:31

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook