Thursday, 16 August 2018

P POLITIQUE

Thursday, 19 July 2018 12:53

Jean-Pierre Fabre au sortir de la rencontre avec la Cedeao : « Tout reste à faire »

Une partie des leaders de la Coalition ce matin Une partie des leaders de la Coalition ce matin Photo crédit : La Manchette

Une délégation de la  Cedeao conduite par le Général Francis Béhanzin est en consultation avec les protagonistes de la crise Togolaise  ce jeudi 19 juillet 2018, à Lomé. Les leaders de coalition des 14 partis politiques de l’opposition sont les premiers à être reçus. A la sortie de la rencontre, le Chef de file de l’opposition, Jean-Pierre Fabre s’est livré à la presse.

Selon le Chef de file de l’opposition, la rencontre a pour objectif de faire l’évaluation de la mise en œuvre des mesures préconisées lors de la réunion du 27 juin avec les facilitateurs de la Cedeao. « Nous avons passé en revue les points entre autres, la libération des personnes détenues, la liberté de manifester sur toute l’étendue du territoire y compris dans les villes assiégées, l’arrêt du processus de préparation des élections. Nous avons balayé tous ces points avec le commissaire à la paix et à la sécurité de la Cedeao, le Général  Béhanzin, et nous lui avons dit notre appréciation de l’évaluation de ces points », confie Jean-Pierre Fabre.

Sur les recommandations des facilitateurs, le Chef de file de l’opposition indique qu’il n’y a pas eu d’évolution. « Tout reste à faire. Il y a 57 personnes encore détenues et le gouvernement dit qu’il a libéré 19 personnes alors qu’en réalité sur les 19 libérés, 12 avaient déjà fait objet de libération provisoire de manière judiciaire. Il  y a, en réalité 7 personnes qui sont libérées depuis le passage des facilitateurs. Il y a une volonté de ne pas respecter les recommandations de la facilitation. Nous avons  donné notre appréciation au commissaire », fait-il savoir.

Par ailleurs, l’opposant explique que la délégation de la Cedeao  va faire leur rapport à la facilitation, aux Chefs d’Etats qui vont les étudier et les examiner. Selon eux, leur approche est progressive. « Il s’agit d’abord de régler ce qui est mesures de décrispation. On ne peut pas aborder les problèmes de fond si la crise n’est pas régler », souligne Jean-Pierre Fabre.

Toutefois, le Chef de file de l’opposition appelle les Togolais à être déterminer pour prendre leur destin en main. « On ne peut pas être là à espérer que la fin de la crise provienne d’un apport extérieur », conclut-il.

Atha Assan

Last modified on Thursday, 19 July 2018 13:16

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook