Thursday, 16 August 2018

P POLITIQUE

Thursday, 02 August 2018 10:19

Antoine Folly : « Il ne faut pas que les Togolais déchargent sur la CEDEAO une responsabilité qui leur appartient »

Antoine Folly, membre de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition Antoine Folly, membre de la coalition des 14 partis politiques de l'opposition

Nombreux sont des Togolais qui portent des critiques sur les recommandations formulées par la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO pour une sortie de crise au Togo. Reçu ce jeudi 02 août 2018 sur une radio locale  (Nana Fm), le Délégué général de l’Union des Démocrates Socialiste du Togo (UDS-Togo), Antoine Folly, recadre les choses et rappelle aux Togolais la responsabilité qui est la leur.

Selon Antoine Folly, la CEDEAO ne viendra pas dire à Faure Gnassingbé de ne pas être candidat ou d’être candidat. « Il ne faut pas que les Togolais déchargent sur la CEDEAO une responsabilité qui leur appartient. D’ailleurs, les recommandations sont claires là-dessus. Les recommandations ne disent pas qui va être candidat et qui ne le sera pas. Ça c’est le travail des Togolais. Nous devons continuer à nous mobiliser derrière la coalition parce que pour nous (la coalition ndlr), le rétablissement des dispositions fondamentales de la constitution de 1992 entraine automatiquement l’impossibilité constitutionnelle pour M. Faure Gnassingbé de briguer un quatrième mandat en 2020 », explique le Délégué général de l’UDS-Togo.

Et pour cela, poursuit Antoine Folly, les Togolais doivent continuer à défendre bec et ongle cette revendication. « Si le régime continue de s’accrocher au pouvoir envers et contre la volonté du peuple Togolais, les 19 août vont se multiplier. Maintenant, l’arbitrage de la CEDEAO que nous accepté de commun accord nous permet désormais de mettre en place un cadre, poursuivre le dialogue pour parvenir à des compromis politiques qui tiennent compte des revendications légitime des Togolais », clarifie-t-il.

Toutefois, souligne l’opposant dont le parti est membre de la Coalition des 14, si le régime prend conscience de sa responsabilité vis-à-vis du peuple Togolais et adhère à l’esprit des dialogues sincères pour parvenir à un compromis politique, il se pourrait qu’il se pourrait qu’il n’y ait plus de 19 août au Togo. « Mais s’il continue à gérer le Togo qui est notre patrimoine commun comme un bien personnel à jouissance clanique, les Togolais ne l’accepteront plus », rassure Antoine Folly.

Par ailleurs, le Délégué général de l’UDS-Togo dit que la feuille de route de la CEDEAO n’est qu’une étape. « J’appelle les Togolais à rester vigilant et mobilisés parce que c’est maintenant que nous approchons de la dernière ligne droite  et c’est le moment de rester encore plus engagés que d’habitude. Plus rien ne sera comme avant. Il nous appartient tous d’y travailler », lance-t-il à l’endroit du peuple Togolais.

Atha Assan

Last modified on Thursday, 02 August 2018 10:29

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook