Monday, 22 October 2018

P POLITIQUE

Sunday, 12 August 2018 20:47

Nathaniel Olympio : « Nous ne participerons pas aux élections tant que nous n’avons pas eu les réformes »

Nathaniel Olympio, Président par Intérim du Parti des Togolais Nathaniel Olympio, Président par Intérim du Parti des Togolais Photo crédit : aLome

Une crise politique s’est de nouveau déclenchée au Togo depuis le 19 août 2017 avec de manifestations politiques de tailles. Si les choses n’ont pas beaucoup  évolué depuis le début de cette crise, jusqu'à bientôt un an, c'est la faute au régime en place, à en croire Nathaniel Olympio. Pour lui, les responsabilités incombent au régime de Faure Gnassingbé. C’est ce qu’a déclaré le Président par Intérim du Parti Des Togolais sur les ondes d’une radio locale (Pyramide Fm) ce dimanche 12 août 2018.

Selon Nathaniel olympio,  le fait que cette crise perdure ne fait que justifier  le caractère fermé de ce régime. « Le régime ne veut pas accéder à ce que le peuple demande pour la seule raison que le peuple demande ce à quoi il tient le plus, le pouvoir.  Le peuple veut qu’il remette le pouvoir. Malheureusement le régime ne veut absolument pas s’en défaire. C’est pour cela que jusqu’à présent dans les discussions nous n’avons jamais discuter du fond des sujets. On n’a jamais discuté des vraies questions. C’est toujours les choses superficielles », affirme l’opposant.

Aussi, souligne-t-il, le régime de Faure Gnassingbé n’inspire pas de confiance. « Je n’ai pas confiance en ce régime, je n’ai pas confiance dans sa capacité à faire les réformes. Ce régime n’est pas du tout cohérent. Comment pouvez-vous faire confiance à quelqu’un qui ne respecte pas sa parole. Quand vous signez un engagement et que près de douze ans après vous n’avez pas le courage de mettre en œuvre vos engagements, j’ai du mal à vous faire confiance. L’Accord Politique Global est le dernier grand accord après 2005. Cet accord n’a pas été mis en œuvre. Ce sont eux qui ont le pouvoir d’Etat en leurs mains. C’est extrêmement grave d’être un homme d’Etat et de ne pas respecter sa parole », a ressorti Nathaniel olympio aux micros de nos confrères de Pyramide Fm, avant de poursuivre que le respect de la parole donnée, « fait la dignité et l’honneur d’un homme ».

Par ailleurs, l’opposant souligne que "les Togolais sont en rupture avec leurs dirigeants".  "C’est pour cela que depuis le 19 août, les Togolais sont dans les rues. Tant que ces dirigeants ne vont pas poser des actes qui vont ramener la confiance, personne ne peut leur faire confiance", fait-il savoir.

A propos de la participation de l’opposition aux prochaines élections, Nathaniel Olympio reste ferme. « Nous ne participerons pas aux élections tant que nous n’avons pas eu les réformes comme il se doit. Des Réformes profondes qui mettraient un terme définitif à ce régime pour avoir des élections crédibles avec un fichier qui soit respectueux des principes démocratiques. Un fichier où les togolais ont leurs documents d’identité pour s’inscrire. Tant que ces étapes ne seront pas passées, on ne peut pas avoir d’élections crédibles au Togo », prévient-il.

Concernant la lutte que mène la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, Nathaniel olympio dit qu’elle se bat pour les conditions de vie acceptables en démocratie. « Ces conditions vont passer par des réformes constitutionnelles et institutionnelles. C’est ce que nous sommes entrain de mettre en œuvre dans la lutte que nous menons. Tant que nous n’avons pas atteint ces objectifs-là,  il n’est même pas question de parler des élections.  Personne dans la coalition n’est prêt à aller à une élection dans les conditions actuelles. La coalition a aujourd’hui une responsabilité qu’elle veut assumer. Elle n’a pas vocation d’aller s’assoir au sein d’une CENI instrumentalisée par le pouvoir », confie l’opposant.

Atha Assan

Last modified on Sunday, 12 August 2018 20:48

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook