Thursday, 15 November 2018

P POLITIQUE

Sunday, 19 August 2018 21:01

Tikpi Atchadam dévoile la suite de la lutte

Tikpi Atchadam, le leader du PNP (Parti National Panafricain) Tikpi Atchadam, le leader du PNP (Parti National Panafricain) Photo crédit : Beninweb.tv

Le Président du Parti National Panafricain (PNP), Tikpi Atchadam, dans un discours prononcé le dimanche à l’occasion de la commémoration des douze mois (19 août 2017-19 août 2018) de lutte démocratique du peuple Togolais, a rappelé à ses pairs de la coalition des 14 partis l’importance de l’unité d’action, félicité les Chefs d’Etat de la CEDEAO, salué le courage et la bravoure des Togolais, et par la suite à dévoiler ce à quoi va ressembler la suite de la lutte.

Selon Tikpi Atchadam, même s’il faut considérer que la lutte démocratique est toujours en cours, la feuille de route de la Cedeao est un document capital obtenu grâce à l’unité de la coalition. « Le contenu de la feuille de route de la Cedeao constitue un acquis à consolider par la coalition, à laquelle je rends un hommage mérité. L’unité d’action à laquelle nous avons tous souscrit se révèle payante », mentionne-t-il dans son discours.

Pour le leader du PNP, la feuille de route de la Cedeao se présente comme un document cadre. « De ce document de base qui après des précisions de la part de Cedeao, vont découler des mesures concrètes qu’exige la gouvernance démocratique  à laquelle tous les Etats de la Cedeao ont adhéré à l’exception d’un seul Etat, le Togo », fait savoir l’opposant.

Cette feuille de route, poursuit-il, a le mérite de renvoyer le pouvoir au constitutionnalisme posé par la constitution du 14 octobre 1992  bloquant ainsi le compteur à 2. « Par ses recommandations, la Cedeao a rendu justice à la diaspora togolaise qui n’a jamais pris part au décisions portant le choix d’un gouvernant et sur la manière dont leur pays doit être gouverné. La Cedeao tout en instituant un comité de suivi de la feuille de route, maintient le dialogue », relève Atchadam.

Tikpi Atchadam invite les Chefs d’Etat de la Cedeao à rendre justice au peuple Togolais

Selon le leader du PNP, rendre justice au peuple togolais au front depuis un an contre « la plus vielle dictature » du continent est un devoir pour les chefs d’Etat de la Cedeao. « Souveraineté oui mais un gouvernant où le chef de l’Etat ne peut faire ce qu’il veut à la tête d’un pays dans l’espace communautaire. Il ne peut pas considérer son pays comme une communauté familiale », explique Atchadam.

Aussi, souligne-t-il, depuis les principaux empires de la région ouest-africaine, les peuples de la sous-région ont une histoire commune. « Les Etats de cette espace doivent continuer l’effort de construction d’un destin commun tout en gardant à l’esprit que le destin de l’Afrique est fédéral. C’est la raison d’être de la Cedeao. Notre solidarité suppose liberté partagée, démocratie partagée, prospérité partagée. Ce sont les femmes, les jeunes et les hommes libres qui sont appelés à assurer et à assumer le développement de l’Afrique », soutient l’opposant.

Toutefois, le Président du Parti National Panafricain, dans son discours, félicite les Chefs d’Etat de la Cedeao pour les efforts consentis pour une sortie de crise au Togo. « Une reconnaissance particulière aux facilitateurs, Alpha Condé et Nana Akufo-Addo », exprime Tikpi Atchadam. Aussi, adresse-t-il, ses félicitations à Muhammadu buhari pour sa brillante élection à la tête de la Cedeao tout en faisant savoir que « le Togo attend beaucoup de lui ».

Atchadam dévoile ce qui va être la suite de la lutte

Le leader du PNP informe le peuple Togolais que malgré tout, la feuille de route reste une victoire d’Etape. « La lutte continue. Restons donc debout. S’il est vrai que nous venons de très loin et que nous sommes proches de notre destination, nous ne sommes pas pour autant à destination. Il nous revient à nous en tant que peuple Togolais de continuer ce combat. C’est notre combat en tant que peuple conscient et debout. Nous faciliterons ainsi le travail à la Cedeao », souligne Tikpi Atchadam.

Cette victoire d’Etape, précise-t-il, n’est pas une victoire d’un parti politique. « On ne peut l’attribuer à un individu », ajoute l’opposant avant de dévoiler ce à quoi va ressembler la suite de la lutte. « Pour la suite, la sensibilisation et la mobilisation doivent être amplifié. Il est urgent à élargir la base de contestation au niveau national qu’international, étendre les actions d’éveil des populations sur toute l’étendue du territoire national. Notre mobilisation et notre détermination détermineront du reste », lance Tikpi Atchadam à l’endroit des militants et sympathisants de la coalition.

Par ailleurs, Tikpi Atchadam rend un vibrant hommage au peuple Togolais qui est resté mobilisé depuis le 19 aout 2017.  « Ce que le peuple togolais a réussi et qui fasse l’admiration du monde entier est exceptionnel.  Vous êtes parvenus à internationaliser le problème Togolais faisant ainsi de la cause du peuple togolais une cause entendue à l’échelle internationale comme une cause juste. Désormais le mensonge n’est plus prospect, il a atteint ses limites. La vraie fausse question Nord-sud a totalement discrédité », affirme Tikpi Atchadam. Ce dernier, dans son discours, a également rendu « un hommage mérité » aux compatriotes disparus, aux blessés, aux déplacés et aux détenus dans le cadre des manifestations politiques.

Atha Assan

 

 

 

 

 

 

Last modified on Sunday, 19 August 2018 22:47

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook