Tuesday, 25 September 2018

P POLITIQUE

Thursday, 23 August 2018 08:44

Me Agboyibo et ses militants s’indignent contre la vitesse de la CENI

Me Yaovi Agboyibo, président du Comité d'Action pour le Renouveau Me Yaovi Agboyibo, président du Comité d'Action pour le Renouveau Photo crédit : Togotribune

Le Comité d’action pour le Renouveau (CAR), parti de Me Yawovi Agbiyobo, dans un communiqué rendu public le 22 août 2018,  s’indigne contre l’allure que prennent les choses au niveau de la Commission Nationale Indépendante (CENI) malgré des observations faites par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition se basant sur la feuille de route de la CEDEAO.

Le parti de Me Yawovi Agboyibo trouve anormal le fait que le pouvoir persiste  à poursuivre l’installation de la CENI et de ses démembrements malgré les mises au point faites par les partis membres de la coalition à sa conférence de presse du 16 août 2018 sur la base des dispositions de la feuille de route adoptée par la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO à l’issue de sa dernière session du 31 juillet 2018, à Lomé.

Il est de notoriété publique, poursuit le communiqué signé par le vice-président du CAR, Yendouban Konlani,  que les diverses consultations électorales que le Togo a connues depuis le début de son processus démocratique ont toutes échoué, entraînant des tensions sociopolitiques et le blocage du développement du pays. « Et ce n’est un mystère pour personne que ces échecs électoraux sont dus aux graves anomalies qui entachent les textes régissant l’organisation des élections », souligne le communiqué.

Parmi ces anomalies, le parti de Me Me Yawovi Agboyibo, trouve que  la plus préoccupante qui infecte la configuration, non seulement de la CENI, mais également de la Cour Constitutionnelle, de la HAAC,  et autres institutions chargées  de veiller à l’équité des consultations électorales est « la disposition que le pouvoir UNIR  a inséré dans la loi N°2013-015 du 13 juin 2013 portant statut de l’opposition qui accorde à tout parti politique la faculté  de se réclamer à la fois de la majorité gouvernante et de l’opposition au gouvernement » . L’anomalie, précise le communiqué, « vide de son contenu le principe de parité dont le respect est indispensable à l’équité des élections ».

Ainsi, conseille le Comité d’Action pour le Renouveau, « aussi longtemps qu’il ne sera pas remédié à ces anomalies, les élections organisées au Togo continueront à être dépourvues de sens avec les mêmes conséquences politiques et socio-économiques ».

Par ailleurs, le CAR informe qu’il est impératif que, conformément aux prescriptions de la feuille de route de la CEDEAO, « ces anomalies soient corrigées avant la mise en place de la CENI et de ses démembrements pour l’organisation des élections en perspective ».

Atha Assan

Last modified on Thursday, 23 August 2018 09:28

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook