Saturday, 17 November 2018

P POLITIQUE

Tuesday, 28 August 2018 14:34

Eric Dupuy : « Dire qu’il suffit qu’on soit ensemble pour un raz-de-marée électoral, je n’y crois pas »

Eric Dupuy, Secrétaire nationale et chargé de la communication de l'ANC Eric Dupuy, Secrétaire nationale et chargé de la communication de l'ANC Photo crédit : Togoactualite.com

L’actualité en fin de semaine dans la presse tout comme sur les réseaux sociaux tournait autour d’une déclaration du Chargé de la communication de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Eric Dupuy. Reçu mardi 28 août 2018 sur une radio locale, le concerné a réexpliqué sa position et a, par ailleurs, montré son inquiétude face à l’inertie de la Cedeao.

Selon Eric Dupuy, l’ANC est d’accord pour une alliance électorale mais l’on doit réfléchir avant tout  sur sa forme ainsi que sur quoi cela va être basée. Dans tous les pays, souligne le militant de l’ANC, les alliances électorales ont permis de changer la donne mais cela ne peut pas s’appliquer, aujourd’hui, pour les élections au Togo. « Nous avons une CENI que tout le monde décrie. Nous avons un mode de scrutin totalement inique parce que le mode de scrutin proportionnel  à la plus forte moyenne ne convient pas. Et si on ajoute à ce mode de scrutin le découpage inique que nous avons au Togo, vous pouvez tout faire mais vous ne gagnerez jamais les élections », prévient Eric Dupuy.

Aussi, ajoute-t-il, avant de parler d’alliance électorale, il faut  qu’on se batte pour obtenir les meilleures conditions pour les élections « c’est-à-dire un scrutin uninominal majoritaire à deux tours, un découpage plus équitable de manière à ce que la coalition puisse avoir quelque chose de solide qui lui donne l’espoir  de gagner ». Avec le mode de scrutin aujourd’hui, avec le découpage tel qu’il est, explique le Chargé de la communication de l’ANC,  si on faisait une liste commune pour aller à ces élections, dans ces conditions-là ; nous serons battus par le RPT-Unir. « Il ne faut pas sous-estimer son adversaire. Dire qu’il suffit qu’on soit ensemble pour un raz-de-marée électorale, je n’y crois pas. Il ne faut pas rêver, il faut analyser les chiffres, il faut faire des simulations pour pouvoir parler. L’Union Pour la République (Unir) a également des militants et à cela s’ajoutent ces potentialités de fraude », clarifie l’opposant.

Par ailleurs, Eric Dupuy rappelle qu’avec l’expérience de 2013, une alliance électorale sans l’assainissement du cadre électoral sera que chimère.

Eric Dupuy perplexe face à la l’inertie de la CEDEAO

Le Chargé de la communication de l’ANC dit être désorienté face aux multiples reports de la visite du comité de suivi de la Cedeao au Togo. « Depuis le 31 juillet et cela va faire un mois bientôt que cette fameuse feuille de route a été signée. La coalition des 14 partis politiques de l’opposition a relevé des insuffisances dans la feuille de route, un mémorandum a été rendu public à cet effet et envoyé aux facilitateurs mais depuis rien », informe Eric Dupuy.

Selon le militant du parti du Chef de file de l’opposition, l’inaction de la Cedeao fait croire qu’elle joue la montre en faveur du RPT-Unir. Cette situation, affirme le Chargé à la communication de l’ANC, permet au pouvoir de profiter de ce temps-là pour accélérer les préparatifs pour les élections législatifs du 20 décembre prochain sans que l’opposition ait connaissance du chronogramme pour pouvoir fixé une date, « c’est-à-dire dater et quantifier le temps qu’il faut pour pouvoir arriver à cette date-là ».

A cet effet et surtout face à la lenteur de la Cedeao, Eric Dupuy appellent  les populations à prendre leur responsabilité. « Je veux dire qu’on était dans les rues quand Faure Gnassingbé a saisi la Cedeao pour ouvrir un dialogue. Il faut  reprendre la rue. Nous ne pouvons pas accepter cela. Nous n’avons pas manifesté pendant des mois  pour en arriver-là. Nous n’avons pas perdu des vies humaines pour en arriver-là. Nous n’avons pas nos frères en exil ou en prison pour en arriver-là », dit l’opposant.

Retourner à la rue, explique Eric Dupuy, va permettre de « poser le problème afin que et le régime RPT-Unir et la Cedeao comprennent que les choses ne peuvent pas continuer ainsi ».

Atha Assan

 

Last modified on Tuesday, 28 August 2018 16:58

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook