Tuesday, 13 November 2018

P POLITIQUE

Friday, 02 November 2018 13:12

Brigitte Adjamagbo : « Nous estimons qu’il y a urgence et que la situation est extrêmement grave »

Brigitte Adjamagbo Johnson, Secrétaire Générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) Brigitte Adjamagbo Johnson, Secrétaire Générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) Photo crédit : Buzz du Togo

La Coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, Brigitte Adjamagbo-Johnson, a réagi ce vendredi 02 novembre 2018 sur les raisons de l’interpellation du président en exercice de la CEDEAO, Muhammadu Buhari, à propos de la situation sécuritaire dans des villes du Togo en particulier celles de la région centrale.

Selon Brigitte Adjamagbo-Johnson, l’appel lancé au président en exercice de la CEDEAO est lié à une nécessité. « Nous estimons qu’il y a urgence et que la situation est extrêmement grave.  On a l’impression que la question des mesures d’apaisement et les questions de sécurité en général, sont traitées avec une certaine forme de légèreté dans le processus de règlement de la crise et ça commence par nous inquiéter », a-t-elle déclaré.

De manière générale, poursuit la Coordinatrice la coalition, « nous constatons une lourdeur et une lenteur  dans le règlement de la crise par la CEDEAO et nous nous interrogeons si les 7 millions d’âmes de togolais qui sont en jeux dans ce processus ne valent pas la peine qu’on traite le sujet avec plus de sérénité ». « Nous avons pensé qu’il y a un premier responsable de la CEDEAO, le président Buhari qui observe certainement le processus jusqu’ici », a souligné Brigitte Adjamagbo-Johnson.

Aussi, précise l’opposante et Secrétaire générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA), la coalition interpelle le président nigérian pour s’assurer qu’il maîtrise bien la situation en cours au Togo. « D’après nos analyses, nous avons conclus qu’il était pour une première fois de l’interpeller, qu’il puisse nous assurer qu’il suit très bien et qu’il comprend lui aussi les enjeux de cette crise. Nous demandons à ce que la CEDEAO accorde d’avantage d’importance à la question de l’apaisement. En dehors de la libération des détenus, que le point qui concerne les villes assiégées que nous avons toujours évoqué soit vraiment pris en considération, que nos frères et sœurs de Mango, Bafilo et Sokodé et même ceux des parties de Lomé qui sont sujets à des actes régulières, soient soulagées ».

La coalition dit ne pas être au courant de l’audit du fichier électoral par des experts de la CEDEAO

Selon la Coordinatrice de la coalition, le regroupement politique n’a pas été saisi officiellement, à ce jour, du début de travail des experts électoraux de la CEDEAO. « Nous allons voir ce qu’il en est avec la CEDEAO. Mais dans tous les cas, nous serons étonnés de ce que la CEDEAO soit tentée  d’entériner la mascarade qui a été organisée. Nous sommes sereins à la coalition, nous savons ce que veut le peuple togolais, nous attendons les prochaines rencontres officielles (avec les facilitateurs ndlr) », a fait comprendre Brigitte Adjamagbo-Jonhson.

Par ailleurs, l’opposante invite les togolais à participer massivement à la marche du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) qui aura lieu demain. « Je dois dire à tous les Togolais, soyez tranquille. Les choses vont être clarifiées, nous prendrons nos responsabilités, si on ne veut pas nous écouter. Nous voulons appeler tous les Togolais à se joindre aux manifestations organisées par Togo Debout demain. Nous tous, nous sommes des citoyens togolais ; nous ne sommes pas d’accord avec ce qui se passe. Le moment est venu pour que nous sortions nombreux. Je serai de la partie, tous les chefs de partis de la coalition, les militants et sympathisants de la coalition seront de la partie, un communiqué vient d’être publié à cet effet par la coalition », a-t-elle indiqué.

La Coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, Brigitte Adjamagbo-Johnson, intervenait en direct dans le journal matinal du vendredi 02 novembre 2018 sur une radio locale (Victoire Fm).

Atha Assan

Last modified on Friday, 02 November 2018 13:32

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook