Thursday, 19 September 2019

P POLITIQUE

Monday, 03 July 2017 19:05

Election au Togo : La question de la fiabilité du fichier électoral revient dans le débat

La Concertation Nationale de la Société Civile au Togo (CNSC) a organisé ce lundi 03 juillet, à Lomé une rencontre d’échange dénommée  « journée de réflexion en appui au processus électoral par la société civile togolaise ». Organisée autour du thème, « l’impact des pièces d’Etat civil sur le fichier électoral : rôle et responsabilités des acteurs »,  la rencontre  avait pour objectif d’inviter des différentes parties prenantes  du processus électoral,  à prendre des dispositions préalables pour garantir un processus électoral transparent. 

           

Cette journée a regroupé les différents acteurs de la société civile,  des membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et  députés à l’Assemblée Nationale. De façon spécifique, elle a permis à ces acteurs de comprendre la corrélation entre l’Etat civil, fichier électoral et élection transparente.

Selon le Directeur Exécutif de la CNSC, M. Koffi Franck Kepomey, la Concertation Nationale de la Société Civile a accompagné le processus électoral de 2015 au Togo. « Durant le processus, beaucoup de constats ont été fait par la CNSC, qui pour jouer pleinement son rôle entant que réseau des organisations de la société civile, a formulé des recommandations pour  améliorer les processus à venir », a indiqué le Directeur Exécutif de la CNSC.

Selon lui, il ressort des différentes recommandations formulées par la CNSC, nombre d’irrégularités dans le processus électoral de 2015. Mais le fait majeur déploré par la CNSC est l’absence de pièce d’identité, constatée auprès de la majorité de la population en âge de voter. « Le fichier électoral de 2015  est réalisé à 70% par témoignage, ce qui explique que 70% de la population en âge de voter au Togo ne disposent pas de pièce d’identité », a indiqué M. Ouro-bossi Tchacondo, membre du conseil d’administration de la CNSC-Togo. A ce fait majeur, s’ajoute « l’enregistrement des mineurs, faute de pièces d’identité ou d’acte de naissance et le problème de doublons », a-t-il relevé.

Face à cette situation, les responsables de la CNSC-Togo affirment que la responsabilité est collective  et engage à la fois la société civile, des partis politiques, du gouvernement et de la CENI.  

A cet effet, particulièrement aux membres de la CENI, ils recommandent  de procéder d’ores et déjà à la radiation systématique des personnes décédées, ce qui doit nécessairement se faire à travers un audit du fichier électoral. Pour les responsables de la CNSC,  il est également nécessaire d’élaborer un guide national pour les agents d’Etat civile afin de faciliter les procédures au niveau de ses services et aboutir  à un Togo  « zéro %  sans papier ».

 

Atha  Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook