Tuesday, 11 December 2018

P POLITIQUE

Wednesday, 05 December 2018 18:42

Législatives : Gerry Taama regrette une chose

Gerry Taama, Président du Nouvel Engagement Togolais (NET) Gerry Taama, Président du Nouvel Engagement Togolais (NET) Photo crédit : Togobreakingnews

Le président du Nouvel Engagement Togolais (NET), Gerry Taama, dans une interview accordée à nos confrères de l’Agence Afreepress.info,  informe sur  l’évolution de la campagne électorale au niveau de son parti. Bien qu’il soit en course pour des sièges au parlement, l’opposant regrette une chose.

A la question si c’est bien d’aller aux  élections législatives sans les réformes, le président du NET fait savoir que les réformes mêmes selon les propositions de l’expert, n’ont que très peu d’impact sur les élections législatives. Toutefois, l'opposant a un regret. « Nous regrettons que l’intransigeance des uns et des autres n’ait pas permis de faire les réformes qui auraient pu se faire déjà sous l’égide du président Nana Akuffo Addo », souligne-t-il.

Par ailleurs, Gerry Taama reste convaincu que boycotter les élections n’est pas une bonne chose. « Nous sommes aujourd’hui dans une situation qui est embarrassante parce qu’on est complètement sous l’égide de la CEDEAO qui nous dit d’aller aux élections le 20 décembre et nous considérons qu’en règle générale, après les expériences de 1993 et 1999, le boycott n’est pas une option sérieuse pour assurer le bon fonctionnement des institutions et c’est pour cela que nous avons depuis le début, insisté sur la nécessité d’une participation aux élections même si toutes les conditions ne sont pas réunies », confie-t-il à Afreepress.info.

Ainsi, explique l’opposant, la participation du NET aux élections législatives permet d’abord d’ « avoir une minorité de blocage à l’Assemblée nationale et d’avoir aussi une opposition qui propose et qui contrôle l’action du gouvernement et qui fait en réalité ce qu’on lui demande à l’Assemblée nationale. Nous espérons avoir le nombre de députés nécessaire pour peser sur les décisions ».

Le grand souhait de Gerry Taama, c’est des élections paisibles. « Parce qu’on peut ne pas être d’accord et l’exercice du boycott est un exercice citoyen au même titre que la participation aux élections. Donc que ceux qui ont décidé de boycotter restent dans leur approche de boycott et ceux qui ont décidé d’y participer, aillent. À la fin c’est le peuple qui décidera de ce qui est bon. Et nous espérons que le peuple comprendra qu’il est nécessaire de constituer une minorité de blocage et d’avoir des députés qui font vraiment le job », affirme l’opposant.

La Rédaction

 

Last modified on Wednesday, 05 December 2018 18:54

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook