Sunday, 18 August 2019

P POLITIQUE

Friday, 07 December 2018 11:11

4 choses que fera le NET de Gerry Taama une fois à l’Assemblée

Gerry Taama, Président du Nouvel Engagement Togolais (NET) Gerry Taama, Président du Nouvel Engagement Togolais (NET) Photo crédit : Lavoixdelanation

La campagne électorale pour les législatives du 20 décembre 2018 se poursuit dans les différentes localités du Togo. Le Nouvel Engagement Togolais (NET) de Gerry Taama est pleinement dans la course. Découvrez les quatre propositions du NET pour séduire la population.

Le parti de Gerry Taama est présent dans 13 circonscriptions avec une liste de jeunes. « La moyenne d’âge est de 30 ans, cela va produire le renouvellement de la classe politique. Il était temps que nous ayons des candidats qui représentent les 70 % de la population togolaise », a-t-il expliqué avant de fait savoir que le NET propose quatre choses aux électeurs.

1-       Au parlement, les députés du NET vont faire des propositions de lois

Selon Gerry Taama, il est temps que les députés commencent par faire le travail pour lequel ils y sont à l’Assemblée. « Faire des propositions de lois en écoutant les populations. C’est une chose curieuse qu’on ait des députés qui ne font qu’entériner les décisions d gouvernement », dit-il.

2-       Des députés plus proches des populations

Les députés du NET une fois élus, iront régulièrement vers les populations. « Nous voulons que tous les députés du NET aient la maison des députés dans leur circonscription et retournent au minimum une fois par  semaine pour écouter les populations », renseigne Gerry Taama.

3-       Interpeller le premier ministre à l’assemblée nationale

Nous pensons aujourd’hui, souligne le président du NET, que l’assemblée nationale doit pouvoir interpeller régulièrement le premier ministre. « Le premier ministre, une fois par mois, doit venir dire ce que son gouvernement fait et le président de la république de son côté doit une fois par an faire un discours sur l’Etat de la nation », souhaite-t-il.

4-       Constituer une minorité de blocage

L’autre objectif du Nouvel Engagement Togolais  en prenant part aux élections législatives est d’avoir une minorité de blocage pour empêcher une éventuelle modification constitutionnelle au parlement. « Que les députés à l’assemblée ne fassent pas comme en 2002 pour modifier de nouveau la constitution si éventuellement, sous l’égide de la CEDEAO, on fait les réformes. Pour empêcher que les gens tripatouillent la constitution en importe quel moment », confie Gerry Taama.

Par ailleurs, le président du NET fait savoir que leur adversaire politique reste le parti de Faure Gnassingbé, Union pour la République (UNIR).

Pour sa part, Améganvi Kodjo, tête de liste NET dans le grand Lomé reste optimiste pour la victoire du parti. « Nous avons beaucoup de chance à Lomé parce que cette fois-ci nous misons sur la jeunesse. Nous avons une liste très jeune. Nous comptons beaucoup sur la jeunesse togolaise. Les gens doivent nous voter parce que nous avons un projet qui essentiellement, est consacré à la santé. Nous proposons aujourd’hui la santé pour tous afin de permettre à chaque citoyen d’aller se soigner à moindre coût. Aussi, l’emploi des jeunes ; nous proposons une législature qui va permettre de trouver de l’emploi à tous les jeunes demandeurs d’emplois », a dit le militant du NET.

Atha Assan

Last modified on Friday, 07 December 2018 11:21

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook