Sunday, 24 March 2019

P POLITIQUE

Thursday, 13 December 2018 10:32

Bawara : « Kpodzro et Adjamagbo sont parmi les artisans des errements de la conférence nationale »

Le ministre de la fonction publique et porte-parole du gouvernent, Gilbert Bawara, s’est entretenu avec certains médias locaux ce mercredi 13 décembre 2018, à Lomé. Dans ses interventions, il a fait savoir que Brigitte Adjamagbo, Coordinatrice de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition, et Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, L’Archevêque émérite de Lomé, sont parmi ceux qui ont fait échouer la conférence nationale souveraine.

Au cours d’une sortie médiatique mardi 12 décembre, le prélat suppliait Faure Gnassingbé à reporter les élections législatives du 20 décembre prochain. De son côté, Gilbert Bawara, dans son entretien avec les médias, estime que Mgr Kpodzro devrait faire acte de contrition, en ce qui concerne « l’échec sinon le dévoiement et les dérives de la Conférence nationale », avant de se lancer dans les supplications.

Ainsi, impute-il l’échec de la conférence nationale dite souveraine au prélat  et à Brigitte Adjamagbo-Johnson. « Mgr Kpodzro et Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson sont parmi les artisans des turpitudes et errements de la conférence nationale. Le prélat sait que la constitution originelle de 1992 a été conçue dans une logique d'exclusion. Si le découpage électoral d’aujourd’hui devait se faire sur les mêmes bases qui avaient déterminé la composition du HCR-PT dont tout le monde sait qu’il n’assurait pas la représentativité de la société togolaise et de toutes les contrées, nul doute que l’unité du pays et la cohésion nationale seraient gravement en péril. Mgr Kpodzro devrait s'interroger sur sa responsabilité personnelle quant à l'échec de la conférence nationale, faire preuve de plus de retenue, d’humilité et de sagesse », a dit le ministre Gilbert Bawara.

Par ailleurs, le ministre rassure quant à la tenue des élections législatives le 20 décembre prochain. « Le processus électoral en cours s’inscrit scrupuleusement dans le respect des décisions de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO qui est l’instance suprême de l’organisation sous régionale. Les missions d’observation vont commencer à être déployées cette semaine, y compris celles de la CEDEAO et de l’Union Africaine. C’est vous dire que le processus électoral est irréversible et que le scrutin se tiendra bel et bien le 20 décembre 2018 », a-t-il déclaré  aux médias.

Atha Assan

Last modified on Thursday, 13 December 2018 16:29

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook