Tuesday, 25 June 2019

P POLITIQUE

Monday, 25 March 2019 11:19

Antoine Folly : « Ce qui arrive aujourd’hui ne m’inquiète pas »

Antoine Folly, délégué général de l'UDS-TOGO Antoine Folly, délégué général de l'UDS-TOGO Photo crédit : aLome.com

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition s’affaiblit au jour le jour. Si certains partis politiques ont pris leur distance vis-à-vis du regroupement politique, d’autres se sont officiellement retirés de la coalition. Reçu ce lundi 25 mars 2019 sur une radio locale, Antoine Folly dont le parti est toujours membre de la coalition dit ne pas être inquiété pas la situation qui se présente.

Au rang des partis politiques qui se sont retirés officiellement du regroupement de la coalition, se trouvent l’ANC de Jean-Pierre Fabre et le Parti des Togolais de Alberto Olympio. Cette situation, selon le délégué général de l’Union des Démocrates Socialistes du Togo (UDS-Togo), Antoine Folly, va permettre de clarifier le jeu politique.

« Ce qui arrive aujourd’hui ne m’inquiète pas parce que cela va permettre de clarifier le jeu  politique.  Si les partis se retrouvent prochainement, ils sauront sur quoi ils se retrouvent. On verra des gens qui ont la même vision se mettre ensemble. Cette clarification est nécessaire. », a-t-il dit.

LIRE AUSSI : Nathaniel Olympio quitte la coalition de l’opposition

Au départ, souligne Antoine Folly, les partis membres de la coalition n’avaient pas les mêmes objectifs. « Certains partis au sein de la C14 disaient que ce qu’il faut c’est la démission du Chef de l’Etat, le départ de ce régime, la démission et ensuite l’organisation d’une transition et des élections. D’autres disaient que ce n’est pas réaliste, il vaut mieux faire le dialogue pour organiser une transition et ensuite des élections. Ça fait deux stratégies ou objectifs différentes. Et d’autres disaient organisons nous pour aller à des élections d’abord », a-t-il fait savoir.

LIRE AUSSI : L’opposition fait le point de sa rencontre avec Faure Gnassingbé

Chacun, poursuit l’opposant, faisait semblant en un moment donné d’avoir épousé l’option de l’autre mais il arrive un moment où ça explose. « Quand des gens ont des convictions, vous ne pouvez rien faire pour qu’ils les changent.  Ces trois stratégies ou objectifs sont relativement inconciliables. C’est pour cela que je dis que ce qui arrive aujourd’hui ne m’inquiète pas parce que cela va permettre de clarifier le jeu », affirme Antoine Folly.

Atha Assan

Last modified on Monday, 25 March 2019 13:28

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook