Monday, 19 August 2019

P POLITIQUE

Saturday, 01 June 2019 10:01

La Démocratie entrain de faire plus de dégâts que... posons le Débat !

Firmin Teko-Agbo,  journaliste-chroniqueur politique Firmin Teko-Agbo, journaliste-chroniqueur politique

C'est le Régime qu'affectionnent les Africains depuis une trentaine d'années. Le Bénin l'expérimente. Ses dernières Législatives ont fait des morts et des blessés.  La France avec les gilets jaune la vit.  Des édifices publics détruits, des magasins pillés,  des blessés et des arrestations. Le Togo ces dernières années enregistre aussi ses victimes. Tout ceci au nom de la Démocratie. Ce Régime dont les Africains ont trop rêvé et qui portait l'espoir des millions d'âmes est en train d'exposer une de ses facettes que ses admirateurs se refusent d'admettre. Si on y réfléchissait...Cette Chronique n'a aucune ambition de faire l'apologie de la dictature. Sérieux! Elle veut juste poser le débat.

2017. Des Togolais manifestent dans plusieurs villes du pays pendant des mois. Ceci,  à appel d'une coalition de l'Opposition. Conséquences. Des pertes en vies humaines, des blessés, des arrestations, des dégâts matériels,  des boutiques saccagée et pillées, plus de 100 milliards de FCFA de pertes économiques. Tout ceci n'est que l'expression de la démocratie. La question serait de savoir si le Togo pourrait-il réaliser de telles pertes si l'on était toujours sous la dictature.

Le Peuple Libyen souffre.  Le pays est pratiquement détruit et frôle même une guerre civile. Des milliers de morts,  de disparus.  Si le Colonel Kadhafi était toujours à la tête du pays,  est-ce qu'on en serait là avec ce maudit bilan ? 

 La démocratie, un leurre ?

La démocratie a été vantée. Au Togo, beaucoup ne supportaient plus la manière dont le Général Eyadema dirigeait le pays.  Une main de fer.  Avec le discours de la Baule de Juin 1990, plusieurs Togolais et Africains avaient foi que leurs pays allaient se développer avec la nouvelle option,  la Démocratie. Les peuples allaient finalement s'exprimer librement,  s'épanouir et les pays se positionner sur la liste des pays développés.  C'était le cher vœu des pères fondateurs de la démocratie africaine.  Mais près de 30 ans après,  déception.

La démocratie engendre plus de pertes et ne profite qu'à un camp 

Avec les derniers soubresauts politiques, le Togo a perdu plus de 100 milliards de FCFA.  Des touristes ont fui le pays pendant cette période.  Demandez aux Gouvernants des hôpitaux,  ils vous diront qu'il n'y a pas d'argent dans la caisse.  Mais dites-leur que vous voulez organiser des manifestations. Ils vont trouver de l'argent pour encadrer les manifestations. Encadrer une manifestation coûte des millions de FCFA.  Toute la logistique, les renseignements, la communication, la sécurité des organisateurs,  les carburants coûtent cher. C'est ce que la démocratie engendre. Les dernières manifestations des gilets jaunes ont couté des dizaines de milliards de FCFA à la France. Mais dans ce même pays, Etat dit n'avoir pas suffisamment de moyens pour rehausser le pouvoir d'achat des Français. C'est ça la démocratie.

 

Demandez aux gouvernants des forages et des infrastructures scolaires,  routières,  ils vous diront que le pays n'a pas de sous.  Mais à chaque élection,  ils dépensent des milliards de FCFA. En 2003, le Togo a organisé sa présidentielle,  il a dépensé des milliards. En 2005, élection présidentielle,  le pays a dépensé des milliards. En 2007, le pays a organisé des Législatives. En 2010, présidentielle avec des milliards. En 2013, les Législatives  avec des milliards. En 2015, la Présidentielle avec des milliards. En 2018, les Législatives .avec des milliards. Soit en moyenne, élection tous les deux ans. Avec toutes ces élections,  qu'est-ce que le peuple y a gagné ?  Rien pratiquement. Pendant ces périodes électorales,  des millions de FCFA circulent.  Financement public des campagnes électorales. Qu'est-ce que le peuple y gagne ?  Rien pratiquement.

En 2007, les Togolais  ont élu leurs députés. Ces députés y ont siégé 6 ans.  Ces députés sont devenus  millionnaires.  Mais qu'est-ce que ceux qui les ont votés y ont tiré comme profit ?  Rien du tout. Les dernières Législatives vont rapporter quoi de concret à ceux qui ont votés ?  Rien pratiquement. Le peuple est encore en train de faire de nouveaux millionnaires. C'est ça la démocratie ! 

En 2005, les Togolais ont voté. Des manifestations politiques,  Des morts !  Mais juste après,  un dialogue s'ouvre. Les Responsables des partis d'opposition et du parti au Pouvoir se rencontrent à Lomé et ä Ouagadougou au Burkina -Faso chez Blaise Compaoré.  Des primes,  des frais de voyage et d'hôtels bien payés par le contribuable. Qu'est-ce que le Peuple y a gagné ? C'est ça la démocratie ! 

Dialogue 2018 au Togo. Le Togo accueille deux Chefs d'Etat pour gérer la Facilitation.  Une Coalition d'opposition,  parti au Pouvoir,  Gouvernement à la table de discussion. Des frais d'eau de boisson,  de location de la salle de réunion,  des kits,  des primes des participants sur le dos du contribuable. Qu'est-ce que les manifestants y ont gagné ?  Des millions de FCFA ont circulé. Des Responsables de ladite Coalition l'ont confirmé.  Les manifestations n'y ont tiré aucun profit. C'est ça la démocratie.

La démocratie ne fait qu'enrichir un camp,  les dirigeants politiques, les responsables des partis politiques, ceci au détriment du peuple.

La démocratie comparée à la dictature

Togo,  29 ans de marche démocratique,  des centaines de morts,  des blessés,  des arrestations.  N'y a-t-il pas lieu de dire que la démocratie a fait plus de mal que le temps du Régime fort ? 

Les morts de la marche démocratique sont apparemment plus nombreux que ceux du Régime dur.  On pourrait même oser dire qu'il y'a eu plus de réalisations concrètes sous la dictature que sous la démocratie. La pauvreté est devenue beaucoup plus réelle sous la marche démocratique que sous la dictature. Beaucoup diront que nous avons aujourd'hui la liberté d'expression, la liberté d'expression, les droits de l'homme  ont beaucoup évolué. Bravo ! Mais, et le reste.  Donc,  au nom de la démocratie, les gens peuvent facilement mourir de faim et peuvent manquer de moyens pour se faire soigner.

 

Bénin,  29 ans de marche démocratique. Statut non enviable. Tunisie,  Lybie. Près de 10 ans de marche démocratique. Tout est flou. Un constat s'impose. La plupart des pays appelés aujourd'hui pays développés se sont développés sous la dictature. Les grandes réalisations se font sont sous des Régimes forts. La Chine, plusieurs pays occidentaux en sont une parfaite illustration.

Beaucoup se félicitent aujourd'hui des efforts que font les Autorités Rwandaise en termes de développement. Mais ils s'abstiennent de dire que ces efforts ont été rendus possibles que grâce à la dictature de Paul Kagamé qui menace régulièrement ses opposants..

Emmanuel Macron, le Président Français s'était rendu en Égypte tout dernièrement tout comme son prédécesseur François Hollande. Égypte un pays de dictature, bien développé. Et où le Président  Général Al Sisi demandait à son arrivée au Pouvoir à son peuple d'oublier la démocratie pendant 25 ans,  le temps de construire le pays.  L'Inde est le pays le plus démocratique au monde. Mais c'est l'un des pays les plus farouchement pauvres au monde. 

Que faire ?

La réflexion entrain d'être menée, même si les Théoriciens des Régimes politiques continuent toujours d'affirmer  que la démocratie est le régime le moins pire,  force est de constater qu'il y'a lieu de pousser plus loin la réflexion.  Il revient à Me Yawovi Agboyibo, Me Jean Yaovi Degli les premiers combattants de la démocratie Togolaise de pousser encore plus loin la réflexion et de nous dire ce qui n'a pas marché.... Parce que la Démocratie qui est définie comme le gouvernement du peuple par le peuple et pour le Peuple  ne profite â aucun peuple. La démocratie est beaucoup plus politique que sociale.

Il revient aussi aux Professeurs Dodji Kokoroko, Juriste,  président de l'université de Lomé,  Adama Kpodar, vice-président de l'Université de Kara,  Me Joseph Tsigbé, Historien, Ekue Folly Gadah, juriste,  Historien de nous dire exactement ce qui se passe avec la démocratie qu'ils enseignent dans les Universités du monde.  Ce Régime, cette démocratie tue, blesse, met en prison et  appauvrit. 

Ne serait-il pas intéressant de trouver un juste milieu entre la démocratie et la dictature ? Surtout après 30 ans d'expérience démocratique.

Firmin Teko-Agbo,  journaliste-chroniqueur politique

Last modified on Saturday, 01 June 2019 10:16

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook