Saturday, 24 August 2019

P POLITIQUE

Monday, 24 June 2019 14:11

Yark Damehame : « Ça ne passera pas ! »

Yark Damehame : « Ça ne passera pas ! » Photo crédit : Togo-online

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, Gal Yark Damehame s’est prononcé ce lundi 24 juin sur la restriction des manifestations ces derniers temps à Lomé et à l’intérieur du pays. Il fait savoir que loin d’être une interdiction, la loi autorise l’autorité administrative à modifier les itinéraires d’une manifestation publique.

Selon Yark Damehame le Togo est le pays où les gens manifestent beaucoup. « Depuis 2017 les gens ont manifesté trois jours sur 7 dans la semaine. Même la veille de Noël, les gens ont manifesté et pris  position quelle que part à Déckon où à la veille de Noël tout le monde, va acheter quelque chose pour son enfant. Pendant 7 mois, les gens ont manifesté dans un secteur de la ville de Lomé », a-t-il relevé avant d’indiquer que l’autorité doit réguler les manifestations.

« Le ministère de l’administration territorial est là pour tous les citoyens et non pour une catégorie de citoyen. Si après avoir manifesté pendant 7 mois dans un secteur de la ville et vous voulez continuer, il appartient à l’administration de vous dire là ou vous devez continuer. Ce n’est pas tout le monde qui manifeste. La loi autorise l’autorité administrative à modifier les itinéraires, c’est ce qui se fait », a insisté le Général.

Prenant pour exemple la manifestation des « Forces Vives »  refusé le 8 juin passé par rapport à son point de chute, Yark Damehame  fait savoir qu’il n’y a pas de place à cet endroit pour contenir les manifestants. « Quel espace il y a à la place de l’indépendance ? Nous avons aussi le souci de la sécurité des manifestants. On n’a pas dit de ne pas manifester, on dit aller de l’autre côté de la ville, ils disent non. Cela nous amène à dire : est-ce qu’il n’y a pas d’autres intentions derrières ? », s’interroge le ministre.

Concernant la dernière manifestation du PNP de Tikpi Atchadam qui a conduit à des interpellations le 13 avril dernier dont Ouro-Djikpa Tchatikpi, Conseiller du parti,  le Général renseigne qu’ils (les militants) ont voulu défier l’autorité. « Là où il y a eu les interpellations, ce sont les endroits où les gens ne devaient pas manifester. Au niveau de Lomé le point de départ a été modifié mais ils n’ont pas voulu s’exécuter. Comment voulez-vous faire la démocratie sans respecter la loi. Un bon citoyen doit s’exécuter. Cela s’apparente à du mépris, à une défiance. Ça ne passera pas ! »,  a insisté Yark Damehame.

Atha Assan

Last modified on Monday, 24 June 2019 14:12

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook