Saturday, 07 December 2019

P POLITIQUE

Thursday, 19 September 2019 10:43

« C’est l’arbre qui cache la forêt », Nathaniel Olympio sur la candidature unique de l’opposition en 2020

Nathaniel Olympio, Président par intérim du Parti des Togolais Nathaniel Olympio, Président par intérim du Parti des Togolais

Le sujet est au cœur des débats publics ces derniers temps au Togo : la nécessité d’aller vers une candidature unique de l’opposition contre le candidat du parti au pouvoir, UNIR, en 2020. Si cela divise plus les partis politiques de l’opposition, au Parti des Togolais on pense que le vrai problème est ailleurs.

Le président par intérim du Parti des Togolais, Nathaniel olympio dit ne pas comprendre pourquoi, à la veille de chaque élection présidentielle au Togo, la question de candidature unique de l’opposition refait surface. Pour l’opposant, le débat ne doit pas se situer à ce niveau-là. « C’est l’arbre qui cache la forêt, cette question de candidature unique de l’opposition », a-t-il fait savoir ce jeudi 19 septembre au micro de nos confrères de radio Victoire Fm.

A cet effet, Nathaniel Olympio propose à ses pairs de l’opposition de laisser de côté des questions qui divisent le plus et de se tourner vers les fondamentaux. «Les fondamentaux, c’est que nous puissions avoir un bon fichier électoral, des organisateurs qui soient véritablement dans l’équité des choses et avoir une Cour constitutionnelle qui ne penche pas d’un côté. Que vous aillez un candidat unique ou que vous aillez 150 candidats, tant que les conditions d’organisations des élections ne changent pas, vous aurez toujours les mêmes résultats », a-t-il prévenu.

LIRE AUSSI - Nathaniel Olympio : « Il ne suffit pas d’organiser des élections pour la forme »

En outre, l’opposant rappelle que depuis 1990 les Togolais ont eu l’expérience d’aller à une élection présidentielle avec une candidature unique et également avec plusieurs candidatures de l’opposition. A chaque fois, souligne-t-il, les résultats ont toujours été les mêmes. « Ce qui veut dire que nous devons chercher ailleurs les failles de notre lutte, qu’est ce qui fait que l’opposition n’a pas encore trouvé le mécanisme pour devenir une véritable force de conquête de pouvoir. Nous devons travailler sur ces choses-là. Il faut que nous trouvions les compléments dans la lutte que nous menons : qu’est ce qui fait que l’opposition togolaise reste la seule dans la sous-région qui n’a pas trouvé de déclic pour  conquérir le pouvoir ? », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le président par intérim du Parti des Togolais propose de lutter pour avoir une CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) qui ne soit pas totalement dépendant de l’administration centrale ou de l’exécutif.

Atha ASSAN

Last modified on Thursday, 19 September 2019 10:56

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook