Monday, 30 March 2020

P POLITIQUE

Monday, 06 January 2020 19:04

A qui la candidature d’Agbeyome Kodjo fait-elle peur ?

Agbeyome Kodjo (milieu), Jean-Pierre Fabre et Faure Gnassingbé Agbeyome Kodjo (milieu), Jean-Pierre Fabre et Faure Gnassingbé

La candidature du président du MPDD continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Si certains partis politiques de l’opposition soutiennent le candidat unique désigné par Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, d’autres s’écartent de la dynamique. Reçu ce lundi 06 janvier 2020 sur radio victoire Fm, Fulbert Attisso, président  du parti ‘’Togo Autrement’’ fait savoir que la candidature d’Agbeyome fait peur. Pourquoi la candidature de l’ex premier  est tant redoutée et à qui fait-elle peur ?

Selon Fulbert Attisso, Agbeyome Kodjo fait peur parce que « cette fois-ci l’opposition est sur le chemin de Damas, le chemin de l’alternance ».

Ainsi, Fulbert Attisso informe que le choix de Monseigneur Kpodzro (Agbeyome Kodjo) crée la panique au sein du parti au pouvoir. « Le Parti a compris que pour cette fois-ci, ces gens ont été malins, plus intelligents puisque les critiques les plus acerbes viennent de là ; je pense que cela fait peur. On aurait souhaité que ce soit la tradition qui soit respectée, là on sait que la tradition a toujours coulé », affirme-t-il.

A-t-on choisi Agbeyome pour damer le pion à Jean-Pierre Fabre ?

A cette question, Fulbert répond avec certitude. « Pas du tout. Je ne crois pas que le travail scientifique qui a été fait par le comité des sages a pour objectif de damer le pion à qui que ce soit. Le travail scientifique, au cours duquel Agbeyome Kodjo a pris la tête,  est venu confirmer la révélation de Mgr Kpodzro. Ce qu’il faut apprécier, c’est que lorsque le 31 décembre la candidature d’Agbeyome a été annoncée, ça n’a fait l’ombre d’aucune contestation officielle dans la salle », rapporte-t-il.

En effet, depuis 1993, rappelle l’opposant et écrivain togolais, Fulbert Sassou Attisso, le raisonnement développé est de présenter le candidat du Parti majoritaire. « C’est pour cela que Gilchrist Olympio a refusé Edem Kodjo en 1993, il s’est présenté lui-même en 1998, il a gagné mais on (le régime en lace) a eu peur et  il n’a pas eu le pouvoir ; en 2003 idem ; en 2005 c’est Bob Akitani, en 2010 Jean-Pierre Fabre, en 2015 encore Jean-Pierre. Une chose est certaine, cette posture traditionnelle de parti le mieux représenté dont on envoie le candidat a coulé. Maintenant c’est une posture nouvelle », renseigne-t-il.

LIRE AUSSI : Agbeyome Kodjo : « J’ai toujours servi l’État avec détermination, professionnalisme, rigueur …»

 Par ailleurs, l’opposant reste convaincu que pour parvenir à l’alternance  au Togo, il faut être stratège.

« Nous sommes au Togo et il y a une problématique de l’alternance. Quand on veut faire l’alternance dans un pays compliqué comme le Togo et comme c’est le cas au Burkina, au Sénégal et dans beaucoup d’autres pays ; la plupart du temps c’est ceux qui, ont été dans le système, le connaissent, n’ont pas peur du système,  ont des entrées dans la communauté internationale, ont des relations dans le système, connaissent l’armée,  c’est ceux-là qui créent facilement l’alternance », indique-t-il en faisant allusion à la candidature d’ Agbeyome Kodjo.

Faut-il le souligner la candidature d’Agbeyome Kodjo ne fait pas encore totalement l’unanimité au sein de la classe politique de l’opposition et de l’opinion publique.  « Les gens s’accommodent sur le passé du candidat, sa participation au système, peut-être les positions qu’il a pris sur les dernières périodes. Les gens ne veulent pas dépasser ces aspects pour voir les atouts que disposent ce candidat », expose Fulbert Attisso, qui dans une de ses récentes réactions avertit que le pourvoir en place ne fera pas de cadeau à l'opposition aux élections présidentielles de 2020.

Atha ASSAN

Last modified on Monday, 06 January 2020 19:37

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook