Tuesday, 14 July 2020

P POLITIQUE

Tuesday, 28 April 2020 09:21

Kako Nubukpo sur Olympio : « On avait affaire à quelqu’un qui savait exactement ce qu’il voulait et ce qu’il faisait »

Kako Nubukpo, économiste togolais Kako Nubukpo, économiste togolais

L’économiste et professeur des universités publiques du Togo, prof Kako Nubukpo fait quelques témoignages sur Sylvanus Olympio, premier président togolais. Intervenant dans une émission sur RFI ce lundi, l’universitaire parle de l’homme assassiné à son décollage politique comme un visionnaire assez clair en esprit.

Selon Kako Nubukpo, à la veille de l’assassinat de Sylvanus Olympio, « le Togo avait tous les éléments pour avoir sa monnaie, bien la gérer et conduire ce qu’on appelle aujourd’hui un processus d’émergence ». Parce que, poursuit l’économiste, « au-delà de la monnaie Olympio avait développé aussi les jeunesses pionnières agricoles de sorte que la monnaie fut adossée un système productif viable ».

De ce fait, l’universitaire qui qualifie le fCFA de système pervers, Kako Nubukpo parle du père de l’indépendance togolaise comme un homme éclairé. « On avait affaire à quelqu’un qui savait exactement ce qu’il voulait et ce qu’il faisait », a-t-il témoigné sur Olympio.

Sylvanus Olympio un bon gestion selon Nubukpo

Sylvanus Olympio au-delà de l’homme idéal, souligne l’économiste,  était aussi et surtout un homme de gestion.

« Sur la séquence 1960-1962  le Togo avait les meilleurs indicateurs économiques de la zone franc, un budget équilibré, un taux de croissance de 8%,  un taux d’inflation de 2% », a-t-il renseigné.

Ces performances, explique le professeur,  Sylvanus Olympio les a voulues pour « préparer dans de bonnes conditions l’avènement de la monnaie togolaise ». Ainsi par la loi du 12 décembre 1962 la banque centrale du Togo est créée et  « la monnaie togolaise sera promulguée le 1er janvier 1963 quelques jour avant son assassinat ».

LIRE AUSSI - Kako Nubukpo : « Quelque chose unissait Eyadema et Olympio »

D’autre part, Kako Nubukpo atteste que la sincérité du président togolais inquiétait beaucoup le colonisateur notamment la France. Le professeur rapporte que lors d’une visite en 1958 au Général De Gaule, Sylvanus Olympio a clairement signifié à son homologue ceci : ‘’je ne suis nullement un anti français mais je crois que le respect de l’indépendance mutuelle est nécessaire à l’amitié des peuples’’.

Cette façon d’aborder la question de souveraineté et d’autonomie financière avec franchise de Olympio n’était pas bien appréciée par  ‘’la françafrique’’. « Etant lui-même diplômé de London school of economy,  Olympio connaissait l’impératif d’avoir des fondamentaux macroéconomique pour lancer une monnaie. Je crois que c’est ce qui inquiétait tout le monde en particulier le fameux réseau dont on a souvent parlé, la françafrique », analyse l’économiste.

Macroéconomiste togolais, Kako Nubukpo a été ministre de la Prospective et de l’évaluation des politiques publiques du Togo de 2014 à 2015.

Atha ASSAN

Last modified on Tuesday, 28 April 2020 09:39

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook