Thursday, 23 November 2017

P POLITIQUE

Monday, 16 October 2017 19:49

Nathaniel Olympio : « la marche est la seule arme dont dispose l’opposition au Togo»

Reçu ce dimanche 15 octobre sur une radio locale, le Président par intérim du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio, s’est indigné contre la décision du gouvernement togolais, interdisant les marches en semaine.

 

Pour Nathaniel  Olympio, cette décision du gouvernement n’est pas la bienvenue car selon lui,  la seule arme dont dispose l’opposition aujourd’hui, au Togo, est « la marche ». Selon le Président par intérim du Parti des Togolais, cette décision du gouvernement se préparait depuis. « Les velléités d’interdire les marches ne datent pas d’aujourd’hui. Le gouvernement a constaté que manifester en semaine est une force, une arme pour l’opposition. Nous n’avons pas d’autres armes. La seule arme dont dispose l’opposition est de demander au peuple, prêt à aller  chercher sa constitution, celle de 1992, de le manifester publiquement », a expliqué Nathaniel Olympio.

Pour lui, il est illégale de demander à l’opposition de ne marcher que les week-end. « Nous ne sommes pas des religieux pour qu’on nous dise d’aller simplement marcher les week-end. Nous sommes le peuple togolais et chaque citoyen togolais a le droit de manifester quand il veut », a indiqué Nathaniel Olympio.

L’opposant a souligné dans son intervention, que contrairement aux arguments avancés par le gouvernement pour interdire les « marches » en semaine, les manifestations de l’opposition en occurrence les marches ne constituent aucun malaise pour les activités des citoyens. « C’est le gouvernement togolais qui crée les malaises dans le pays et non les manifestations de l’opposition. C’est la gouvernance du régime en place qui fait que les entreprises ferment. Les entreprises ont délocalisé le Port autonome de Lomé pour Cotonou, au Bénin et Téma, au Ghana. Aujourd’hui, ceux qui empêchent le Togo de fonctionner normalement, ce sont  les membres du gouvernement actuel ; ce ne sont pas les manifestations de l’opposition», a souligné Nathaniel Olympio.

Le Président par intérim du Parti des Togolais relève que la seule alternative pour que les activités reprennent normalement au Togo est le respect de la volonté du peuple. « Si le gouvernement veut véritablement que l’entreprise se développe au Togo et que les gens exercent leurs activités en pleine liberté, qu’il écoute et respecte ce que la population demande (ndlr le retour à la constitution de 1992), afin que nous ayons un environnement saint », a signifié Nathaniel Olympio.

Il a souligné que l’opposition à travers ses manifestations ne cherche que le bien-être des togolais. « Nous marchons justement pour que les choses redeviennent normales dans ce pays et que les populations vivent dans de meilleures conditions.  Nous cherchons le bien-être des togolais dans la liberté d’expression, d’entreprendre, de créer de la richesse. Nous marchons à ce que le Togo ne soit pas une singularité dans la sous-région, le seul pays où il n’y a pas d’alternance politique, où on ne peut pas exercer librement son droit à manifester pacifiquement et publiquement », a expliqué le Président par intérim du parti des Togolais.

Par ailleurs, M. Nathaniel Olympio indique qu’il serait très difficile pour le gouvernement de mettre en place les instruments juridiques pour interdire les marches en semaine. Pour lui, les manifestations de l’opposition font échos à travers le monde. « A travers la mobilisation populaire, les togolais qui expriment leur colère depuis des semaines commencent à être entendus au Togo et un peu partout dans le monde. S’il y a un certain nombre de missions qui s’intéressent d’ores et déjà à la crise au Togo, c’est parce que les togolais se sont mobilisés pour se faire entendre à haute et intelligible voix », constate Nathaniel Olympio.

Pour rappel, la décision réduisant les manifestations publiques en semaine en meeting, a été annoncée le 10 octobre dernier au cours d’une conférence de presse organisée conjointement par les ministres Yark Damehame et Payadowa Boukpessi . Et ceci au lendemain d’une manifestation « de colère » organisée par la Coalition des quatorze (14) partis politiques de l’opposition.

 

Atha Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook