Thursday, 23 November 2017

P POLITIQUE

Wednesday, 25 October 2017 15:13

Crise au Togo : La France appelle le pouvoir et l’opposition à un dialogue immédiat, en vue des réformes

La porte-parole du Quai d'Orsay, Agnès Romatet-Espagne (Photo d'archives) La porte-parole du Quai d'Orsay, Agnès Romatet-Espagne (Photo d'archives)

La France s’est prononcée aujourd’hui sur la crise togolaise. Elle a appelé  l'opposition et le gouvernement togolais à « un dialogue immédiat » pour aboutir à des réformes politiques. Elle a également demandé au gouvernement de respecter le droit de manifester.

« La France reste attentive à l'évolution de la situation au Togo. Nous sommes préoccupés par les rapports sur la présence d'hommes en civil aux côtés des forces de l'ordre, pouvant s'apparenter à des milices », a indiqué la porte-parole du Quai d'Orsay Agnès Romatet-Espagne, qui poursuit : « Nous souhaitons que le gouvernement togolais respecte le droit de manifester. Les manifestations doivent s'exprimer de façon pacifique ».

La France appelle aussi à l'ouverture « d'un dialogue immédiat qui doit mener aux réformes politiques attendues, en particulier la révision de la constitution prévoyant la limitation à deux mandats présidentiels et l'instauration d'un scrutin présidentiel à deux tours ».

Les manifestations politiques au Togo ont pris, depuis le 19 août dernier, une proportion inquiétante.  L’opposition est régulièrement dans les rues pour réclamer le retour à la constitution de 1992, le départ de Faure Gnassingbé, la révision du cadre électoral,  l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger etc … Ces différentes manifestations  finissent souvent par  de courses poursuites entre  manifestants et forces de l’ordre,  entrainant des morts d’hommes et des blessés. Dans la foulée, le gouvernement a interdit les marches en jours ouvrables. Une interdiction jugée « inacceptable »  par l’opposition qui avait lancé la semaine dernière deux jours de marches. Ces marches n’auront jamais lieu. En lieu et place, une résistance entre les jeunes et des forces de l’ordre, renforcées par  des milices du pouvoir cagoulées, munis de gourdins, de matraques qui ont semé la terreur au sein de la population. Le bilan a été lourd selon l’opposition qui dénombre 4 morts et plusieurs blessés, par gouvernement, on signale qu’il n y a eu aucun mort, ni blessé.

Dans la foulée, le leader du Parti National Panafricain (PNP)  a appelé  la France à soutenir le peuple Togolais. . «Nous croyons en la France et les togolais attendent un mot de la France pour les soutenir. C’est tout le peuple  togolais  qui attend la France, parce que le peuple togolais croit encore en la France. Les togolais sont entrain de défendre les mêmes valeurs défendues par la France, la liberté, la justice et la fraternité », a indiqué Tikpi Atchadam.

 

Atha ASSAN

Last modified on Wednesday, 25 October 2017 15:15

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook