Thursday, 23 November 2017

P POLITIQUE

Monday, 30 October 2017 18:13

Les frontières de la ville de Kara fermées à l’opposition togolaise

Les victimes des répressions des marches et les détenus dans le cadre des dernières manifestations politiques ont été visités les 27 et 28 octobre derniers par une délégation de la coalition des quatorze (14) partis politiques de l’opposition.

Les personnes visitées ont été réconfortées et soutenues moralement et matériellement par la délégation. Cependant, la tournée effectuée  par la coalition de l’opposition  a été parsemé d’embuches. Débuté à Atakpamé, les membres de la coalition composée de Jean-Pierre Fabre de l'ANC, d'Aimé Gogué de ADDI, d'Antoine Folly de l'UDS-Togo, de Tchassona Traoré de MCD, de Georges Kuessan de Santé du peuple, de Jean-Kissi du CAR, n’ont pas pu joindre Kara. La cause, un refus à la délégation d’accéder à cette ville.

 Parlant des faits,  le chef de file de l’opposition évoque une volonté manifeste de la part du pouvoir de terroriser les populations de l’intérieur. « Nous avons voulu nous rendre à Kara, nous en avons été empêchés par un superflue ;  on a dit une obstruction de la voie.  Il agit simplement de nous empêcher de nous rendre  à Kara, peut-être pour éviter que nous interrogions les détenus parce que nous avions voulu aller à Kara pour rendre visite aux détenus  comme nous l’avons fait  dans les autres villes », a affirmé Jean Pierre Fabre avant de s’interroger   « Pourquoi nous empêcher, s’ils n’ont rien à se reprocher ? ».

Le chef de file de l’opposition conclut que tout cela est organisé pour démobiliser les populations de Tchaoudjo qui sont debout et qui luttent pour le changement.

 

Rachel D.         

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook