Thursday, 23 November 2017

P POLITIQUE

Tuesday, 31 October 2017 20:21

Faure Gnassingbé fait-il un aveu de complicité ?

Le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a pris part  samedi 28 octobre  dernier à Tsévié,  à l’ouverture du premier congrès statutaire  de son parti, UNIR. Dans son discours de circonstance, le chef de l’Etat dit avoir découvert qu’il est un dictateur sanguinaire.  « On peut transformer une chose juste ou alors, un homme simple comme moi en dictateur sanguinaire. J’ai découvert que j’étais un dictateur sanguinaire », déclarait le président Faure. Une déclaration qui continue de susciter des réactions. En conférence de presse ce 31 Octobre à Lomé, l’opposition a répondu sèchement à Faure Gnassingbé.

La Coalition des 14 partis politiques de l’opposition trouve les propos de Faure Gnassingbé insoutenables. « Si après avoir massacré plus de 500 togolais en 2005 et au moins 16 autres togolais en deux(2) mois et demi depuis le mois d’ aout 2017, tripatouillé plusieurs fois la loi fondamentale en 48 heures ,falsifié toutes les élections depuis 2005 pour conserver un pouvoir dynastique ,Faure Gnassingbé se dit surpris qu’ on le qualifie de dictateur sanguinaire et se présente comme un modèle de démocrate, il donne tout simplement raison à la large majorité de togolais », lit-on dans la déclaration de la Coalition.

Pour les partis de la Coalition, « la déclaration du Chef de l’Etat s’apparente, ni plus ni moins, à «un aveu de complicité ». Il s’agit selon ces partis du mépris et d’arrogance vis-à-vis du peuple mais cela ne fera pas fléchir l’opposition.   « Cette déclaration de mépris et d’arrogance vis-à-vis du peuple  et la voie de la violence organisée et de la répression aveugle systématique comme seules réponses aux revendications légitimes des Togolais ne nous feront pas dévier d’un iota de notre choix irréversible pour la lutte pacifique mais déterminée aux cotés de toutes les populations togolaises jusqu’ à la libération de notre pays du joug de la dictature », souligne la déclaration de la Coalition.

Par ailleurs, la Coalition réaffirme encore une fois avec force et conviction que ses exigences ne sont dressées  contre personne.  Elles «  visent à libérer le Togo et à en faire le patrimoine commun de tous les togolais et non l’héritage personnel ou familial d’une minorité ».

 

Rachel D.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook