Thursday, 23 November 2017

P POLITIQUE

Thursday, 02 November 2017 19:08

Mort par lynchage de deux militaires à Sokodé : deux versions contradictoires

La mort par lynchage de deux militaires togolais dans la nuit du 16 octobre dernier à Sokodé fait toujours polémique. Alors que le gouvernement accuse l’opposition d’en être responsable, les leaders de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition pensent à leur tour qu’il s’agit d’une manœuvre orchestrée par le pouvoir dans le dos de l’opposition.

Selon le président du parti Togo Autrement, Fulbert ATTISSO, les manifestations organisées par l’opposition au Togo, ont toujours été  pacifiques. Les violences constatées lors des récentes manifestations politiques poursuit-il ne viennent pas de l’opposition. « Jusqu'à présent, nos manifestations sont pacifiques et les violences viennent d’un côté et bien c’est du côté du pouvoir », précise Fulbert Attisso, qui intervenait lors de la conférence de presse animée en  début de semaine par l’opposition.

Le président du parti Togo Autrement a souligné que de pareilles tactiques du gouvernement visent à faire fléchir la Coalition mais cela n’adviendra pas.  « Leur ténacité ne viendra pas à bout de notre détermination. Nous sommes déterminés, nous irons jusqu’au au bout et ce pays connaîtra l’alternance », a-t-il indiqué.

Intervenant sur le même sujet, Antoine Folly, Président de UDS-Togo dont le parti est également membre de la Coalition de l’opposition,  a souligné que les lynchages intervenus à Sokodé ne s’étaient pas produits suite à un appel de l’opposition à  manifester mais plutôt se sont intervenus  suite à l’arrestation de l’Imam Alassani Mohamed DJOBO.

Il faut noter que la Coalition des 14 partis de l’opposition tout  en déplorant les actes, fait savoir   qu’il y a deux versions des faits. « Les autorités disent que ce sont les manifestants de l’opposition. Les témoignages que nous avons recueillis sur le terrain semblent donnés une autre version. Il semblerait que ce soit des miliciens qui auraient infiltrés les manifestations de colère et de mécontentement spontanées et qui seraient les auteurs de ces lynchages pour les faire porter à l’opposition », a indiqué Antoine Folly.

Face à ces deux versions contradictoires, l’opposition propose une enquête indépendante.

 

Atha Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook