Thursday, 23 November 2017

P POLITIQUE

Wednesday, 08 November 2017 14:49

Togo : Le but visé par la répression des militants de l’opposition à Sokodé et Bafilo est double

Les responsables des partis formant la Coalition des quatorze partis politiques de l’opposition étaient face à la presse dans la matinée du 08 novembre 2017, à Lomé. Objectif, faire le bilan de la première journée de manifestation de la Coalition.

Dans une déclaration liminaire lue au cours de cette conférence de presse, les responsables des partis de la Coalition ont indiqué que les  manifestations de la première journée se sont relativement bien déroulées sauf à Sokodé, Bafilo, Aného et Atakpamé.

La déclaration indique qu’à Sokodé, tôt le matin du 7 novembre, des éléments du corps des militaires parachutistes, communément appelés les bérets rouges en tenu de combat ont pris position sur le lieu de rassemblement prévu pour le point de départ de la marche.  « Au même moment leurs collègues déployés dans la ville, notamment dans les quartiers Kouloundè, Kédia, Pagalam, Komah, s’appliquaient à disperser à coups de bâton et de grenades lacrymogènes le moindre attroupement de personnes. A Bafilo, le même scénario a été déroulé », ajoute la déclaration.

Les responsables de la Coalition, dans leur déclaration, indiquent que le but visé par cette énième sortie préméditée des militaires à Sokodé et à Bafilo est double et claire : « d’abord empêcher absolument les marches de trois (3) jours dans ces deux villes ; ensuite, installer en permanence la terreur au sein des populations de la partie septentrionale qui réclament l’alternance alors que le régime considère que cette partie du Togo est son bastion ».

La déclaration souligne que ces répressions aveugles ont occasionné à Sokodé au moins « 16 blessés par balle et bastonnade, dont trois (3) ont été admis en réanimation. De plus il y a eu cinq (5) arrestations. A Bafilo, il y a eu trois (3) blessés dont un handicapé qui a été tabassé ». La Coalition informe également que son service d’ordre a repéré parmi les manifestants cinq (5) individus dont l’un détient une arme à feu et les autres sont munis d’armes blanches.

Par ailleurs, la Coalition des quatorze partis politiques de l’opposition condamne avec la dernière rigueur ces répressions et le double langage du régime.

Il faut noter que la Coalition continue d’exiger du régime, la libération de toutes les personnes injustement arrêtées et détenues et aussi l’arrêt des poursuites judicaires contre les prévenus et enfin l’amnistie pour les personnes condamnées qui sont élargies.

 

Atha Assan

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook