Tuesday, 12 December 2017

P POLITIQUE

Wednesday, 22 November 2017 10:11

CHRONIQUE POLITIQUE DE Firmin Teko-Agbo : La fin ?

La peur ! La Tombe politique à la porte. Elle hante et crée l’insomnie. On prie dur pour que la nuit ne pointe son nez. Elle peut emporter. Dialogue et référendum, des nuits qui troublent l’esprit. « On en veut pas ». La coalition des 14 partis politiques (Opposition) ne sait plus s’il faut avancer ou non. Elle s’aperçoit que ces nuits vont faire disparaitre de la scène ses poids lourds surtout ceux qui ont déjà fait près de 30 ans dans l’opposition. Le vent brouillant qui souffle depuis un moment  et  qui pour certains devrait emporter le Régime en place est en train de faire un retour à l’envoyeur. Le Président Togolais Faure Gnassingbé un peu plus perturbé au début de la crise reprend le costume du Chef qui contrôle tout. Il redessine la carte politique du Togo de demain. C’est probablement la fin de l’ère d’une époque !   

Jean-Pierre Fabre, Yawovi Agboyibor, Eric Dupuy, Patrick Lawson, Georges Lawson, Aimé Gogué et autres  voient déjà leur fin politique. Ils luttent contre mort politique. Si dialogue il y en a, il engendrerait un gouvernement d’union nationale. Et tous ceux de cette coalition qui participeront à ce Gouvernement disparaitront juste au lendemain des Législatives. Le Référendum lui, non seulement fera disparaitre les vieux politiciens mais enterrera aussi certains documents. Faure Gnassingbé, jeune-Président Dictateur, fin stratège et grand manipulateur politique vient encore de bien s’amuser avec l’Opposition Togolaise. Il la manipule sans  fin et sans pitié. L’Opposition vient de s’en rendre compte. Et elle n’a plus de choix.  

Dialogue ou référendum, la fin politique de quelques barons du Régime.  

Vous souvenez-vous de Abass Bonfoh ? Président de la République par intérim au lendemain du décès du Général Eyadéma, ancien président du Togo. Il fait partie de ceux qui ont fait de Faure Gnassingbé Président, chef de l’Etat. Ancien Président de l’Assemblée. En 2013, il a été écarté des Législatives. Le Jeune Président ne voulait plus de  lui.

Vous souvenez-Vous de Zakari Nandja ? Ancien Chef d’Etat Major Général. Ancien Ministre. Il fait partie de ceux qui ont remis le Pouvoir au Fils du Général. Ecarté quelques années plus tard de la scène. Abass Bonfoh et lui passent assez de leur temps dans leurs villages respectifs. Retraite forcée. Cette stratégie mise en place par le Chef de l’Etat suit son cours normal. L’article 52 du nouveau projet qui limite le mandat parlementaire ravive la méthode. Dama Dramani, actuel Président de l’Assemblée nationale et Komi Sélom Klassou et autres se voient déjà pointés du doigt. Dramani ne sera plus candidat aux Législatives prochaines. Probablement. Klassou se prépare pour ne toucher que 500 mille FCFA mensuellement lorsqu’il quittera la Primature. 500 mille FCFA, prime des Anciens Premiers Ministres. D’autres barons se voient aussi pointés du doigt et bourdonneraient. Le système étant bien homogène, ils se soumettent à la volonté du Chef. Un Chef qui veut avancer et qui veut rendre plus jeune son entourage.   

Dialogue ou référendum, vers une dislocation de la Coalition des 14 et la fin de quelques poids lourds

Les voix ne concordent pas autour d’une quelconque participation au dialogue. Des Responsables de partis politiques se voient déjà enterrés politiquement au lendemain du dialogue et du référendum. Le dialogue pourrait engendrer un gouvernement d’union nationale. Quelques poids lourds qui participeront à ce Gouvernement seront grillés et obligés de quitter la coalition. Aimé Gogué, 27 ans sur la scène, Dr Kampatib, 27 ans, Me Tchassona, Me Apévon, Antoine Folly, 27 ans qui seraient au fait pour le dialogue exprimeraient déjà leur envie de quitter la Coalition. Si dialogue, il y en a, ils répondront à l’appel et diront au revoir à la Coalition.  Quiconque va au dialogue est un potentiel candidat pour un quelconque futur Gouvernement d’Union nationale. Jean-Pierre Fabre, 65 ans, 28 ans en politique, Eric Dupuy, 3ème âge mais jeune en politique (10 ans), Georges Lawson, Doe-Bruce, Patrick Lawson, et autres tous au 3ème age qui n’iront pas au dialogue seront naturellement enterrés politiquement et avec le Référendum. Référendum qui fera disparaitre leur plateforme revendicative. Raison pour laquelle, ces derniers ne veulent ni du dialogue ni du référendum. Ils veulent demeurer éternels Opposants.

 La fin des Documents   

Dialogue ou Référendum. Les choses seront réglées en partie. Avec le dialogue ou  le Référendum, ce sera la mort de l’Accord Politique Dialogue. On ne parlera plus jamais de l’APG. Une partie des Recommandations de la CVJR sera bien aussi absoute. Les Conclusions du HCRUUN non jamais rendues publiques disparaitront. La Commission des Réformes disparaitra aussi. Puisqu’on ne parlera plus de réformes. Les réformes dont on parlera seront celles contenues dans le rapport de la Commission remis au Chef de l’Etat après la dernière tournée des membres et qui n’auront rien à voir la limitation de mandat ni le mode de scrutin. Ce sont des réformes qui se feront sans grand bruit dont les décrets et autres seront pris en conseil des Ministres. Ces réformes  toucheront le fonctionnement de l’administration, des sociétés d’Etat, bref réformes qui auront trait à la refondation réelle de la société Togolaise..

Une nouvelle équipe pour le Togo de demain.   

Dialogue ou Référendum, ce sera probablement la fin d’une époque.  Les Politiciens du 3ème âge quitteront la scène politique du 21ème siècle. Ils passeront des retraites paisibles et joueront le rôle de conseillers au sein de leurs formations politiques. Ce que Léopolpd Gnininvi, ancien SG de la CDPA fait très bien même s’il n’est plus très bien écouté par ses camarades. Le renouvellement de la classe politique se dessine. Le Jeune Président s’active pour. « Soit, vous venez et on avance ensemble. Soit vous ne venez pas et on avance sans vous ». Le Togo de demain se dessine et il a besoin de certaines compétences.

Gerry Taama. Le Togo de demain a besoin de lui. Ancien officier. Il a plein d’amis au sein de l’armée. Très vite, il a compris qu’on ne peut faire la politique sans l’Armée.  Ce que ces amis opposants n’ont toujours pas compris. Cette expérience lui permettra de contribuer à construire une Opposition jeune, bien réfléchie, une alternative crédible et capable de répondre aux exigences du 21ème siècle.

Jean Yaovi Degli. Ancien Ministre.  Expérience internationale. Avocat. On aura besoin de lui dans le Togo de Demain. Il maitrise un peu la lutte armée. Il en a parlé publiquement devant la Commission Vérité Justice Réconciliation en Novembre 2011. Sa dernière publication montre clairement qu’il a une certaine maitrise en ce qui concerne la gestion d’un Etat. Le Togo de demain aura besoin de lui soit à la Primature, soit à la tête d’une Institution du pays ou encore comme Conseiller du Chef de l’Etat.

André Kangni Afanou. L’Homme qui a révolutionné la Société Civile Togolaise. Ancien Directeur Exécutif du Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT), l’Homme est aujourd’hui présent dans les grandes institutions internationales des Droits de l’Homme. Coordonnateur du Centre  pour les Droits Civil et politiques, bilingue tout comme Me Dégli, il sert beaucoup plus l’Etranger. l’Afrique, l’Europe, l’Amérique, bref le Monde. Le Togo de demain a besoin de lui et il le servira.

Agbéyomé Kodjo. Le Populisme n’a jamais été en sa faveur. Les pragmatiques sont loin d’être populaires encore moins populistes. L’homme le plus béni du Togo en termes de postes occupés se verra encore occuper un nouveau dans le Togo de demain. On aura besoin de lui dans l’administration portuaire( son expérience rendra le Port de Lomé encore plus compétitif). Ancien DG de SOTOCO (Cette expérience sera utile sur le plan agricole). Ancien Ministre de l’Intérieur(On en aura besoin, cette expérience).  

Pascal Agboyibor. Jeune et riche. Le Togo de demain aura besoin de lui dans son Opposition et surtout en termes d’investissements. Ses partenaires et amis pourront choisir le Togo pour venir y investir. Il succèdera à son père à la tête du CAR.

L’avenir glorieux du Togo se dessine. Et les soubresauts de ces derniers jours ne font que préparer le chemin. « Malgré les villages désolés, l’Afrique écartelée, l’espoir vivait en nous comme une citadelle. Et le Printemps paraitra sous nos pas de clarté ».

C’est probablement la fin d’une époque ! Une génération entrain de quitter la scène. Surtout ceux qui se promènent politiquement depuis les années 90.

Faure Gnassingbé veut vite faire tourner la page des réformes et passer à une nouvelle étape. Etape de grandes ambitions et de grandes réalisations où l’on aura qu’une seule devise. Travail et développement du Togo. Lisez-le ! Lisez son esprit. Lisez sa démarche ! lisez ses gestes. Lisez profondément ses discours au 3ème degré ! et vous comprendriez tout ce qu’il fait et tout ce qu’il vise. Il sait bien manipuler et bien détourner l’attention. 2018 annonce des couleurs de gloire. !

Après les soubresauts, place au bonheur !

 

Firmin Teko-Agbo, journalistes-Chroniqueur politique.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook