Tuesday, 12 December 2017

P POLITIQUE

Wednesday, 22 November 2017 23:57

Retour de la constitution de 1992 : le front citoyen "Togo debout" montre la voie à suivre

La classe politique togolaise va vers le dialogue pour trouver des solutions idoines à la crise politique qui règne dans le pays, il y a de cela trois (03) mois. Ce dialogue dont la date n’est pas encore fixée retient  l’attention des Organisations de la Société Civile. En conférence de presse ce 22 novembre à Lomé, le front social ‘’Togo debout’’ a fait sortir une déclaration, à propos.

Dans leur déclaration,  les responsables de ‘’Togo debout’’ trouvent qu’il est important d’aller  en discussion « franche » et « ouverte » entre partis politiques mais le mieux serait d’associer la société civile. « La société civile doit être présente car elle est aussi actrice dans l’espace politique», indique la déclaration.

Selon les OSC regroupées au sein de ce front, malgré les « tares » que certains trouvent en la constitution de 1992, il urge que l’on ramène cette constitution. « Le retour  à cette loi fondamentale que les Togolais se sont donnés à plus de 97% en 1992, rimera avec l’ouverture d’une ère démocratique, la prise en compte des droits fondamentaux de l’homme, la répartition des pouvoirs et l’exercice du contrôle citoyen », soulignent-t-elles.

Les Organisations de la société civile du front ‘’Togo debout’’ estiment que  le retour à la Constitution de 1992 n’est pas un retour contre quelqu’un. « Ce n’est ni l’expression du mépris pour un parti, ni l’allégeance à un autre ; au contraire cela résulte de la nécessité d’un nouveau départ avec une loi fondamentale qui donne confiance et remet le peuple au centre », explique la déclaration.

Loin d’être une prise de position, poursuit les responsables dudit mouvement, le retour à cette Constitution « serait un remède à un mal profond et non une fuite en avant qui serait l’élaboration d’une nouvelle Constitution pour passer à une nouvelle République ».

Pour y parvenir, Togo debout indique que ce retour doit passer par « un accord politique qui proviendrait d’une bonne foi de tous les acteurs de la crise ».

Par ailleurs, le mouvement propose l’ouverture d’une période transitoire qui aura pour mission essentielle de revoir et de revigorer les institutions politiques entre autres la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), la Haute  Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) et la Cour Constitutionnelle.

Le front citoyen « Togo debout » regroupe des organisations de la société civile comme APED, Flambeau Citoyen, FTBC, LCT, LTDH, NUBUEKE, Rameau de Jessé, STT, SYNPHOT, UST et Winiga.

 

Atha Assan

Last modified on Thursday, 23 November 2017 00:03

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Togotopnews, le top de l'actualité Togolaise

Tel:

00228 91 90 30 65
00228 97 15 64 47

Facebook